ActuBurkina
A la une Economie

Mise en œuvre du Programme d’urgence pour le Sahel en 2023: bilan satisfaisant et un engagement pris pour mieux faire

 La première session ordinaire du Conseil d’orientation stratégique du Programme d’urgence pour le Sahel (COS-PUS) s’est tenue ce 06 juin 2024 sous la présidence de SEM le Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson KYELEM de Tambèla. Elle a permis d’apprécier les performances enregistrées en 2023 et d’examiner la planification des activités programmées en 2024.
Au cours de l’année 2023, le taux d’exécution physique global des activités entièrement réalisées se situe à 57,2%, correspondant à un taux d’exécution financière global de 63,3%, soit 277,17 milliards FCFA d’engagements financiers.
En termes de réalisations concrètes, on peut retenir entre autres :
• l’acquisition et la confection d’effets d’habillement au profit des Forces de défense et de sécurité ainsi que des Volontaires pour la défense de la patrie ;
* la réouverture des tribunaux de grande instance (TGI) de Dori et de Kongoussi en décembre 2023, améliorant l’accès à la justice des populations de ces localités à forts défis sécuritaires ;
* l’aménagement de 275 hectares de terres agricoles et l’octroi d’intrants agricoles au profit de 37 000 agriculteurs,
* l’accompagnement effectif de 76 000 personnes volontairement retournées, intégrées ou réinstallées.
* La construction et le bitumage de la route régionale n°09 Diendieogo – Bagré (35,84 km), la bretelle Bagrévillage – Bagréville (9,2 km) et Bagrépôle – Bagréville (2,92 km) dans la région du Centre-Est ;
* la construction de la centrale solaire à Dori dans la région du Sahel et à Diapaga dans la région de l’Est, le raccordement de 50 000 ménages au réseau d’électricité et l’électrification par systèmes solaires des infrastructures sociocommunautaires dans 300 localités rurales ;
* l’acquisition de matières d’œuvres spécifiques au titre du fonctionnement des lycées, collèges, établissements d’enseignement et de formation techniques et professionnels, pour les examens du Baccalauréat, du BEPC et du CAP dans les différentes localités ;
Les principales difficultés qui ont émaillé l’exécution des activités du PUS-BF au cours de l’année 2023 sont liées à l’insécurité, à la faible mobilisation des ressources financières, à l’engagement tardif des activités programmées.
La session a recommandé la finalisation de l’élaboration du référentiel national de résilience et de stabilisation des territoires ainsi que l’implication des directeurs régionaux de l’économie et de la planification dans le COS-PUS.
𝐃𝐂𝐑𝐏/𝐌𝐄𝐅𝐏

Articles similaires

 COUP D’ETAT AU BURKINA : le lieutenant-colonel Damiba décline ses priorités

ActuBurkina

PERTURBATIONS DES COURS A OUAGA : le maire Armand Beouindé sollicite la collaboration des populations pour appréhender les « potentiels suppôts du terrorisme »

ActuBurkina

LUTTE CONTRE LE TERRORISME AU SAHEL : le SG de l’ONU n’exclut pas le dialogue avec certains groupes terroristes

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR