ActuBurkina
A la une Société

Prise en charge de personnes vulnérables  au Burkina: l’église catholique lance une campagne de collecte de fonds  

La campagne de sensibilisation et de mobilisation de ressources au profit du Fonds catholique de solidarité Alfred Diban (FCSAD) est lancée. C’est l’information donnée par l’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES) au cours d’un point de presse animé ce 22 février à Ouagadougou. L’objectif, disposer de fonds afin d’apporter une réponse rapide aux besoins des personnes et communautés confrontées aux crises au Burkina Faso.

 

« Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie ». C’est sous ce thème que se déroulera la campagne de collecte de fonds dénommée ‘‘Fonds catholique de solidarité Alfred Diban’’ , du nom de cette figure des premières heures de l’évangélisation de la Haute-Volta, né vers 1878 à Da dans le Nayala et fondateur de la paroisse Sacré Cœur de Toma. Selon Mgr Laurent B. Dabiré, Evêque de Dori et par ailleurs président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, la campagne de collecte a commencé le 21 février et se poursuivra  jusqu’au 28 février prochain dans toutes les églises paroissiennes et diocésaines du Burkina. Une période qui correspond à la première semaine du mois de carême 2021. A l’en croire, l’initiative de cette collecte de fonds se justifie par l’absence de fonds disponible pour une réaction rapide sur le terrain alors que la recrudescence des crises humanitaires, la vulnérabilité accrue des populations et les situations de catastrophes nécessitent une action rapide. C’est pourquoi, a-t-il expliqué, les Pères évêques du Burkina ont émis le vœu que soit mis en place un fonds spécial pour gérer en urgence ces types de catastrophes. Concernant  les catégories de personnes vulnérables concernées par ce fonds Alfred Diban, Mgr Dabiré a souligné qu’il s’agit des victimes des catastrophes naturelles notamment des inondations, de sècheresse, d’incendie, d’invasion d’insectes et autres ravageurs ; de  victimes des crises alimentaires et nutritionnelles et sociopolitiques (conflits intercommunautaires et politiques), d’épidémies. Sont concernés également les réfugiés, les migrants et les déplacés.

Pour ce faire, des activités de sensibilisation et d’information se dérouleront dans tous les diocèses, paroisses et Communautés chrétiennes de base (CCB) du Burkina. A  la question de savoir qui peut contribuer, Mgr Laurent Dabiré a souligné qu’elle concerne tous les chrétiens et toutes les personnes de bonne volonté, les entreprises et sociétés partenaires, les personnes physiques et morales favorables à la solidarité. Il a, en outre invité et encouragé l’ensemble de la population à une participation massive. « Ce serait pour l’Eglise famille de Dieu au Burkina, une très belle occasion d’exercer sa responsabilité sociale », a-t-il souhaité. Les fonds sont recevables dans les paroisses et CCB, moyennant un reçu, par Orange money au 67 12 00 03, par Moov money au 60 78 58 70 ou par transfert bancaire Ecobank au N° 1700013733018-66.

 Didèdoua Franck ZINGUE

Articles similaires

ALGERIE: 15 ans de prison pour le frère d’Abdelaziz Bouteflika

ActuBurkina

COVID-19 AU BURKINA : 62 nouveaux cas, 1 décès et 125 guérisons à la date du 18 janvier  

ActuBurkina

TRANSITION POLITIQUE AU BURKINA : Des ex-maires et ex- présidents de conseils régionaux réaffirment leur soutien au CDP

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR