ActuBurkina
A la une Politique

MEIWAY A ALASSANE OUATTARA : « vous risquez de faire sombrer la Côte d’Ivoire dans un chaos… »

Le 6 août dernier, veille de la fête de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, le président Alassane Ouattara a annoncé son intention de briguer un troisième mandat. Quelques heures après cette annonce,  la méga star  ivoirienne,  Frederic Ehui Meiway s’est adressé au chef de l’Etat sur les réseaux sociaux, en l’interpellant  à surseoir à son projet. Lisez plutôt l’intégralité de la déclaration de l’artiste.

« Excellence Monsieur le Président de la République de Côte d’Ivoire, Monsieur Alassane Ouattara,

Je viens de suivre  l’intervention télévisée qui confirme votre candidature à un 3e mandat aux prochaines élections présidentielles, contrairement aux engagements que vous avez solennellement pris devant le peuple Ivoirien.

Toute ma vie d’artiste, au nom de ma loyauté, j’ai milité pour la cause du peuple, j’ai milité pour les plus faibles. J’ai sacrifié une grande partie de ma carrière pour défendre la paix, l’amour, l’unité et la prospérité dans mon pays. Par conséquent, mon intervention s’impose, car l’heure est grave.

Monsieur le Président, on ne bâtit pas un pays sur un régime de peur. On ne bâtit pas un pays en exilant ses fils et en emprisonnant les porteurs d’idées opposées.

En succombant à la tentation et à l’éternité politiques, vous risquez de faire sombrer la Côte d’Ivoire dans un chaos que nous croyions éloigné à jamais.

Allez-vous sacrifier tout ce que vous avez bâti pour vous classer du mauvais côté de l’histoire de notre pays ?

Allez-vous tomber sans résister dans le destin tragique des chefs d’État africains obsédés par le pouvoir ?

Monsieur le Président, vous avez encore une chance d’échapper aux prédateurs qui s’agitent  autour de vous pour leurs intérêts et non pour le vôtre.

S’il n’y a aucune personne dans la jeune génération compétente pour vous succéder, vous avez dès lors Monsieur le Président échoué et il faut le reconnaître, en renonçant à ce 3ème mandat qui sera le mandat de trop ; car le peuple ivoirien qui vous a porté, qui vous a accompagné à la magistrature suprême, pourrait vous manquer de respect.

En vous remerciant en avance pour votre attention, je vous prie, Monsieur le Président, de retenir que je sais prévenir. Je ne sais pas guérir ».

Je vous remercie.

Meiway

Articles similaires

TRANCHE SPECIALE CINQUANTENAIRE DE LA LONAB : Les gagnants ont reçu leurs lots

ActuBurkina

Lutte contre le grand banditisme : le Commissariat Central de Police de la ville de Ouagadougou met fin au parcours de Z.B et ses acolytes

ActuBurkina

ACTION CONTRE LA FAIM RECHERCHE UN RESPONSABLE DE PROJET NUTRITION ET SANTE (H/F)

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR