ActuBurkina
A la une Société

BURKINA : les commerçants de ferraille ont leur faitière

La Fédération nationale des commerçants de ferraille du Burkina (FNCFB) était en congrès, le tout premier du genre, le 31 octobre 2020 à la Bourse du Travail à Ouagadougou. Il était question de la mise en place du bureau de la Fédération et de son affiliation à l’Organisation nationale des syndicats libres du Burkina (ONSL). Le Congrès a connu la participation effective des délégués des bureaux provinciaux des 13 régions.

« Seul nous partons vite, mais ensemble nous irons plus loin ». Cette  volonté de s’unir des commerçants de ferraille du Burkina a été saluée  par le SG de l’ONSL, Paul N. Kaboré qui s’est félicité de la naissance de cette faitière. Pour lui, la diversité de l’organisation vient grossir le nombre de syndicats. C’est pourquoi, il a souhaité qu’à la sortie de ce congrès, des propositions fortes seront prises afin de renforcer la lutte. Il a bon espoir, qu’à l’issue de ce congrès, les problèmes que vivent les ferrailleurs du Burkina,  notamment ceux liés aux altercations policières, les contournements douaniers et les problèmes de fiscalité, seront enfin résolus. Et le SG de préciser que les ferrailleurs sont accusés de receler  le  fer. La FNCFB entend  ainsi procéder à  la sensibilisation des membres sur les actions idoines à mener  désormais au sein des bureaux provinciaux pour éviter les désagréments de tout genre. Mieux, elle compte dorénavant mettre également en place des gardes de sécurité pour assurer le contrôle et la sécurité des objets vendus. Pour le président de la fédération,  Mohamed Dakouo, le premier objectif d’une organisation comme la leur, c’est d’abord de défendre les intérêts moraux des membres des travailleurs du secteur de la ferraille. En l’en croire, l’organisation existe depuis 2013 et c’est la première fois qu’ils ont décédé de converger les énergies pour mieux être représentatifs sur le terrain, d’où leur  affiliation à l’ONSL. Il a dit compter sur les efforts des uns et des autres pour une meilleure organisation du secteur précisant qu’ils contribuer à l’assainissement et à l’embellissement de l’environnement. C’est pourquoi, explique-t-il, la structure se veut plus visible sur le plan organisationnel, au regard de son action aussi grande et représentative dans un contexte où les questions environnementales sont inscrites dans les politiques de développement des Etats. Et ce 31 octobre, c’est un comité fort de 20 membres et un président d’honneur qui ont été installés dans leurs fonctions. Selon  M. Dakouo, le comité aura pour mission de coordonner les actions des structures, de les représenter, de veiller également au respect des textes internes et externes de la fédération.

Didèdoua F. ZINGUE

Articles similaires

EGYPTE : des étudiants produisent du diesel à partir de pneus usés

ActuBurkina

COTE D’IVOIRE: le fils de la comédienne Thérèse Gbazé tué par des coupeurs de route

ActuBurkina

Mali : L’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta est décédé

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR