ActuBurkina
A la une Edito

MARCHE DISPERSEE DE FEMMES DE L’OPPOSITION POLITIQUE GUINEENNE : Les leçons oubliées d’Alpha Condé

 

Pour dénoncer les dérives autoritaires du régime guinéen, les femmes de l’opposition avaient décidé de battre le pavé le 19 avril dernier. Elles ont noué leur pagne pour exiger la libération de leurs enfants et époux, détenus dans des prisons et cela, sans aucun procès. Face à un pouvoir guinéen hostile à la contestation, on ne peut que saluer le courage de ces amazones. La marche en question a été dispersée par un important dispositif sécuritaire. C’est la preuve qu’Alpha Condé a oublié les leçons du passé. L’on est même tenté de dire que l’opposant historique a oublié d’où il vient.  Ce qui est dommage. En effet, on se souvient encore que l’actuel président guinéen a longtemps souffert de la dictature de ses prédécesseurs.

Les Guinéens  méritent mieux qu’une autre dictature

Le natif de Boké a été d’abord condamné à mort par contumace sous le règne de Sékou Touré puis, a connu les rigueurs de la prison sous le règne de Lansana Konté. C’est dire qu’Alpha Condé, mieux que quiconque, devait comprendre ces femmes qui ont voulu user d’un droit consacré par la Constitution, celui de manifester en vue de demander la libération des leurs.  Mais comme on le sait, tous les opposants historiques sont atteints du même syndrome.  Ils ont la main et l’oreille dures, une fois parvenus au pouvoir et vont même parfois jusqu’à se comporter plus mal que ceux qu’ils avaient combattus et traités de tous les noms d’oiseaux. Laurent Gbagbo et Abdoulaye Wade, pour ne citer que ces deux exemples, en constituent des illustrations parfaites. Après des décennies de dictature, la Guinée revient de loin. Et l’arrivée de Condé au pouvoir avait suscité beaucoup d’espoirs chez les Guinéens,  qui ont déjà souffert le martyre. Ils méritent aujourd’hui mieux qu’une autre dictature. Ne dit-on pas du reste que la démocratie est l’antidote de l’arbitraire ? Il est donc temps que le pouvoir revoie sa copie.

Thierry Sami SOU

 

Articles similaires

CEDEAO : le prochain sommet se tiendra le 9 juillet en Guinée Bissau

ActuBurkina

Ouagadougou : la Police municipale saisie une vingtaine de tubes à chicha dans un kiosque

ActuBurkina

AVANT-PROJET DE CODE ELECTORAL : le TOCSIN au président du Faso

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR