ActuBurkina
A la une Société

Manifestations du 22 janvier 2022 à Ouagadougou : Blessé au bras, le journaliste Ibrahim Compaoré reçoit du réconfort de ses confrères

Une délégation constituée de journalistes et de communicateurs a rendu visite, ce 30 janvier 2022, au journaliste Ibrahim Compaoré de la télévision LCA, blessé lors de la manifestation du 22 janvier 2022 à Ouagadougou. Sur initiative du groupe Presse et Communication, cette visite avait pour but d’apporter du réconfort à la victime.

Lors de la marche du 22 janvier dernier, le journaliste Ibrahim Compaoré de la télévision LCA a été touché par un projectile. Dans la foulée des manifestants ce jour, le journaliste Compaoré qui était en mission de reportage a eu une fracture ouverte au bras. Pour lui exprimer sa solidarité, le groupe Presse et Communication, à travers une délégation composée d’une vingtaine de journalistes et de communicateurs issus de plusieurs médias, a rendu visite au blessé à son domicile au quartier Nagrin de Ouagadougou.  Ibrahim Compaoré a confié avoir été « confondu aux manifestants lors des tirs de dispersion des FDS ».

La délégation, partie lui rendre visite n’est pas allées les mains vides. Elle a apporté une enveloppe financière en guise de soutien. Le bras toujours plâtré et bandé, Ibrahim Compaoré s’est dit reconnaissant à ses collègues pour le geste qu’ils ont posé. « C’est un sentiment de joie et de satisfaction qui m’anime. Je salue l’initiative de mes confrères qui m’ont honoré de cette visite ce matin », s’est-il réjoui. Le confrère Ibrahim Compaoré a exprimé toute sa reconnaissance à la délégation pour le geste et réaffirme sa fierté « d’être journaliste ».

L’administrateur du groupe Presse et Communication, Gildas Ouédraogo, en prenant la parole, a invité les journalistes à plus de vigilance lors de leurs sorties sur le terrain. « Lorsque nous avons appris sa blessure, nous avons voulu dans un premier temps faire un écrit pour interpeller les premiers responsables son organe sur la nécessité de l’assister. Mais nous avons été agréablement surpris de constater qu’il a été assisté par ces derniers. Malgré cela nous avons lancé une cotisation volontaire. Ce qui nous a permis de rassembler une modeste somme pour le soutenir », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, il a invité les chefs des médias à doter leur personnel de matériels pour leur protection notamment des gilets pare-balle estampillés PRESSE, pour certains reportages comme celui du 22 janvier dernier.

Pour rappel, le groupe Presse et Communication est un groupe qui fédère les énergies de plus 300 journalistes et communicateurs du Burkina et de d’autres pays.

Anita KABA

(Stagiaire)

 

 

Articles similaires

Rentrée télévisuelle d’Impact TV : le 3e acte sous le signe du renforcement de la contribution à l’effort de paix

ActuBurkina

LOI PORTANT ALLEGEMENT DES PROCEDURES DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS : le CDP contre

ActuBurkina

Lutte contre le paludisme : plus de 11 millions cas diagnostiqués et plus 4 000 décès enregistrés en 2022

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR