ActuBurkina
A la une Politique

MANDAT CONTRE GUILLAUME SORO : après les collectifs de soutien et la Présidence ivoirienne, les députés donnent de la voix

Le mandat d’arrêt international émis par la justice burkinabè le 8 janvier dernier contre le Président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, n’en finit pas de faire des gorges chaudes sur les bords de la Lagune ébrié. Après les collectifs de soutien à Guillaume Soro, certaines autorités et la Présidence ivoirienne, les députés viennent d’entrer dans la danse ce 20 janvier en demandant le retrait pur et simple dudit mandat.

Réuni en sa session extraordinaire ce jour 20 janvier, le Bureau de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire ‘’s’insurge’’ et ‘’exige’’ le retrait du mandat d’arrêt international émis par la justice militaire burkinabè contre le président de la deuxième institution du pays. A cet effet, le bureau ‘’s’indigne et condamne avec la dernière énergie cette attitude qui bafoue l’immunité parlementaire du président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire » et « qui pourrait sacrifier sur l’autel de la politique les intérêts de ses deux peuples qui ont une longue tradition d’amitié et de fraternité’’. Selon le communiqué qui a sanctionné la rencontre présidée par la première vice-présidente de l’institution, Sarra Sako Fadika, « cette situation risque de développer un sentiment de rejet préjudiciable aux relations d’amitié et de fraternité entretenues par les deux pays’’. Par conséquent, les députés exhortent le règlement de cette crise par la voie diplomatique comme suggéré par la présidence ivoirienne.

Rassemblés par CD

Articles similaires

Nigeria: le parti au pouvoir a désigné son nouveau chef, Abdullahi Adamu

ActuBurkina

Vie sexuelle des personnes âgées : « l’entrée au 3e âge ne met pas fin à la sexualité », Pr. Charlemagne Ouédraogo

ActuBurkina

La Côte d’Ivoire bientôt premier transformateur mondial de cacao

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR