ActuBurkina
A la une Société

LYNCHAGE DE 3 AGENTS DU CCVA À BANLO : Yéli Monique Kam s’indigne

« Je dis ma colère face à la barbarie qui a causé le décès de Jacques NARE, Harouna OUEDRAOGO et Edmond NABA, trois (3) agents du CCVA, qui ont été lynchés à mort de retour d’une mission de Gaoua, le vendredi 27 août 2021 à Banlo, dans la commune de Bouroum – Bouroum, région du Sud-Ouest après avoir percuté mortellement un enfant.

Je compatis à la douleur et adresse mes condoléances les plus attristées aux familles éplorées et à la famille CCVA. Que les âmes des quatre (4) victimes reposent en paix !

Les auteurs de ce lynchage et tous les complices sont des criminels passibles de peines lourdes à effets dissuasifs pour toutes les populations du Burkina Faso.

Le Burkina Faso est une société civilisée. Aucune société civilisée ne peut admettre des comportements de «vengeance privée». Nul ne peut se faire justice à soi-même.

Dans notre pays, nous avons une POLICE et une JUSTICE. Se venger, vouloir se rendre justice, c’est vouloir remplacer la police et la justice ; ce qui est un acte contraire à la loi et à la morale de notre époque.

Depuis ce drame, il est observé aussi un sentiment d’indignation général de tous les citoyens et y compris des ressortissants du Sud-Ouest, condamnant fermement et sans ambigüité cette action punitive barbare.

Cet acte barbare vient encore exposer l’ignorance d’une frange de nos populations, leurs besoins d’éducation à la citoyenneté et à la paix ; un appel à nous leaders et aux OSC à y œuvrer davantage.

Dans un contexte de trouble et d’insécurité dans notre pays, il est vital de ne pas perdre le sens de nos valeurs sociales endogènes et la notion de justice. Force reste à la loi !

A saluer déjà, la justice qui a commencé à sévir dans toute sa rigueur avec l’espoir que les condamnations produiront des effets dissuasifs et préventifs de tels actes criminels partout ailleurs au Burkina Faso.

Pour une éducation citoyenne, en avant !

Yéli Monique KAM
La Yennega de l’éducation
La Présidente du MRB »

Articles similaires

ATTAQUE D’INTAGOM : Le MPP pour la prise de mesures de sécurité plus accrues

ActuBurkina

ATTAQUE TERRORISTE A OUAGA: 8 FDS tuées, 8 assaillants abattus et plus de 80 blessés

ActuBurkina

ASSASSINAT DU DEPUTE-MAIRE DE DJIBO: la NAFA condamne une  « énième attaque inhumaine que rien ne saurait justifier »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR