ActuBurkina
A la une Société

Lutte contre l’insécurité urbaine : Un réseau de présumés malfrats mis aux arrêts par la Police Nationale à Ouagadougou

Dans sa mission régalienne de protection des personnes et de leurs biens, la Police Nationale, à travers le Commissariat de Police de l’Arrondissement N°2 de la ville de Ouagadougou, vient de démanteler un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouagadougou.
Fort de cinq (05) membres avec certains en cavale, ce gang s’était spécialisé dans le vol, le recel et la falsification de numéros de série d’engins dans les villes de Ouagadougou et de Yako.
Pour parvenir à sa fin, le groupe avait mis en place une organisation qui lui permettait de mener tranquillement ses activités illicites. En effet, il s’était subdivisé en trois (03) sous-groupes avec des rôles bien définis.
Les membres du premier sous-groupe étaient chargés de voler les engins. Pour ce faire, ils sillonnaient les artères de la ville en passant notamment devant les restaurants ou maquis et dès qu’ils repéraient un engin abandonné dont le propriétaire ne prêtait pas attention, ils s’en accaparaient et disparaissaient dans la nature.
A l’issue de leur opération, ils passaient la main aux membres du second sous-groupe qui excellaient en mécanique. Ceux-ci étaient à leur tour chargés de récupérer les engins volés, de les déposer dans leurs ateliers pour ensuite procéder à la modification des numéros de série, au changement des cadres, blocs-moteur et couleur des engins.
Une fois terminé, le troisième sous-groupe entrait en action. Ses membres étaient chargés d’écouler les engins « retapés » à un prix variant entre 150.000 et 200.000 F CFA selon la qualité. Ils procédaient alors à leur vente en prenant soin d’établir de faux certificats de mise en circulation. Certaines motos étaient convoyées en province dans les sites aurifères ou dans certains pays voisins. D’autres par contre étaient à nouveau utilisées par eux-mêmes pour leurs opérations.
Grâce à la collaboration de la population, les investigations ont permis d’interpeller cinq (05) membres de ce réseau. Les enquêteurs ont également saisi plusieurs objets entre leurs mains, notamment une dizaine de motos, des blocs de motos, des tuyaux d’échappement, des réservoirs, des coffres et plusieurs autres pièces détachées de motos.
La Police Nationale réitère ses remerciements à la population pour sa collaboration dans l’accomplissement de ses missions. Elle saisit également l’occasion pour l’inviter, encore une fois, à rester vigilante et à poursuivre la dynamique de la dénonciation en signalant tout cas suspect aux numéros verts que sont les 17, 16 et 1010.
La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !

Articles similaires

MALI : le Canada s’engage avec hélicoptères et Casques bleus à la Minusma

ActuBurkina

PASSAGE A L’ECO : Buhari brandit le risque de dislocation de la CEDEAO en cas d’adoption unilatérale par l’UEMOA

ActuBurkina

BURKINA: voici la liste des établissements d’enseignement privés non reconnus sommés de fermer

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR