ActuBurkina
A la une Société

Lutte contre l’extrémisme violent : la stratégie nationale en cours de validation

Il se tient ce lundi 10 mai 2021 à Ouagadougou, un atelier de validation de la stratégie nationale de prévention de la radicalisation et de lutte contre l’extrémisme, et de son plan d’action. La cérémonie est placée sous la présidence du Ministre d’Etat, Ministre auprès du Président du Faso, chargé de la Réconciliation nationale et de la cohésion sociale, Zéphirin DIABRÉ, qui avait à ses côtés, son collègue, Ministre de l’Administration territoriale et la Décentralisation, Clément P. SAWADOGO et  l’Ambassadeur des États-Unis au Burkina, Sandra CLARK.

L’étude a été lancée en juin 2018. Et l’objectif de la stratégie, selon le président du Comité de pilotage, Pierre BICABA, par ailleurs, Secrétaire général du Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation est de doter le Burkina Faso d’une politique efficace de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent.

M.BICABA s’est réjoui du fait que le Burkina Faso devient le deuxième pays du G5 Sahel à se doter d’un tel outil.

La stratégie a nécessité un immense travail, des voyages d’études et des déplacements dans les 13 régions du Burkina. Elle a été élaborée grâce au soutien de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

Ainsi, l’Ambassadeur des États-Unis a rappelé que la guerre contre le terrorisme ne peut être gagnée par les seules  forces militaires et policières. Pour le succès de la mise en œuvre de la stratégie, Madame Sandra CLARK a encouragé une coordination entre tous les acteurs, et un appui de la Communauté internationale. Pour la diplomate américaine, le combat contre le terrorisme requiert, pour sa réussite, des solutions  au chômage des jeunes, et le respect des droits humains.

Quant au ministre d’Etat Clément P. SAWADOGO, il a rappelé que c’est auprès des  démembrements de son ministère (préfectures, hauts-commissariats, gouvernorats,…) que les victimes de l’extrémisme violent cherchent refuge. Il a rassuré que le MATD et ses démembrements accompagneront pleinement la mise en œuvre de la stratégie.

Dans son allocution, le ministre d’Etat Zéphirin DIABRE a salué la qualité du travail abattu, et remercié tous les acteurs, le MATD et l’USAID. Il a annoncé la mise en place d’un cadre de dialogue entre les acteurs, pour la fédération et la mutualisation des efforts dans la mise en œuvre de la stratégie.

DCPM/ Ministère chargé de la Réconciliation nationale et de la cohésion sociale

Articles similaires

MALI: quatre Casques bleus tués dans une attaque

ActuBurkina

EGYPTE : des hommes non encore identifiés tuent au moins trois personnes

ActuBurkina

ABLASSE OUEDRAOGO: « le président KABORE(…) devrait se résoudre aujourd’hui à … libérer le Burkina Faso et les Burkinabè »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR