ActuBurkina
A la une Société

Lutte contre le terrorisme : « L’opération Houné lancée dans les régions du   Nord et du Sahel nous a permis de nous rapprocher des populations » ( Chériff Sy)

Le Ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Chériff Sy a entamé, le 14 mai 2021 une tournée dans la région de l’Est pour, dit-il, encourager les hommes qui se battent contre le terrorisme sur le terrain d’une part, et d’autre part, recueillir leurs préoccupations.

Les Forces de défense et de sécurité qui combattent contre le terrorisme déployées dans la région de l’Est ont reçu, le 14 mai 2021, la visite du ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Chériff Sy.  Après la visite du 34e Régiment inter armées (RIA) dans la région de l’Est, le groupement de gendarmerie départementale de Fada N’Gourma, le cap a été mis sur le poste avancé de Tambaga dans la commune Madjoari à plus de 115 km à vol d’oiseau (province de la Kompienga ) où le ministre a exprimé la reconnaissance de la nation à ses hommes. Partout où le ministre de la défense Cherif Sy est passé, il a dit être porteur d’un message du président du Faso.

Pour la caporal Aicha Kafando, la visite du ministre calvaise les troupes

« Le chef des armées tient à vous instruire qu’au-delà des missions traditionnelles de la défense du territoire, l’articulation prise par les forces adverses doit nous imposer une nouvelle priorité qui est celle de la défense des populations et de leur biens », a-t-il expliqué.  « Nous ne mesurons pas nos victoires à l’aune des personnes neutralisées. Il faut que nous rassurons les populations qu’ils sont dans le Burkina Faso, qu’ils ont leurs forces de défense et de sécurité auprès d’elles. Même si parfois nous avons des difficultés logistiques, nous sommes là. L’opération Houné qui a été lancée dans les régions du   Nord et le Sahel nous a permis de nous rapprocher des populations. Elle répond à cette instruction du président du Faso que nous avons reçue. D’autres actions viendront. Nous continuerons à faire d’autres opérations parce qu’il faut que partout, les Burkinabè puissent vivre comme ils le souhaitent », a-t- il indiqué.  Signalons que les éléments se sont dit honorés d’une part, et d’autre part ragaillardis par leur premier responsable.

Issa SIGUIRE

Articles similaires

ADAMA BARROW, nouveau président gambien : «…Dieu m’a investi pour sauver la Gambie et initier un changement»

ActuBurkina

SECURITE INTERIEURE : Simon Compaoré décline ses priorités

ActuBurkina

BURKINA : l’ancien CEMGA,  Ali Traoré, est décédé

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR