ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

Libération de Kidal: le Niger rend « un vibrant hommage » aux autorités et au peuple malien

Dans un communiqué publié ce mercredi 15 novembre, le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) a rendu « un vibrant hommage » aux autorités et au peuple malien suite à l’annonce, le mardi 14 novembre 2023, de la reprise par les forces maliennes de la ville stratégique et symbolique de Kidal. Pour les autorités nigériennes de transition, cette libération constitue « un tournant décisif » dans le ferme engagement des autorités maliennes à libérer totalement leur pays. Tout en réitérant sa solidarité avec le Mali, le CNSP a déclaré  que certes, les défis restent encore immenses, « mais nous avons foi, qu’ensemble, notamment dans le cadre de l’Alliance des Etats du Sahel (AES), nous réussirons à les relever ». 

« Le Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP), le Gouvernement et le Peuple nigérien ont appris avec une immense joie la libération de Kidal le mardi 14 novembre 2023 par les Forces Armées Maliennes (FAMa) », indique le communiqué des autorités nigériennes qui rappellent que « cette ville martyr était restée sous le joug des terroristes et leurs sponsors responsables de la déstabilisation du Mali ainsi que de l’ensemble du Sahel depuis plusieurs années ». C’est pourquoi, souligne la même source, « le CNSP, le Gouvernement et le Peuple nigérien tiennent à rendre un vibrant hommage aux FAMa, aux dignes populations de Kidal et à l’ensemble du grand Peuple malien qui, par leur sacrifice, leur résilience et leur détermination ont permis cette libération ».

Pour les autorités nigériennes de transition, « cette grande victoire constitue, sans doute, un tournant décisif dans le ferme engagement des plus Hautes Autorités maliennes à libérer totalement leur pays et à œuvrer pour un Mali uni où les populations vivent en paix et en toute fraternité retrouvée ». En ces moments historiques, poursuit le communiqué, « le CNSP, le Gouvernement et le Peuple nigérien se tiennent résolument aux côtés des Autorités et du Peuple frère du Mali dans la poursuite des nobles idéaux de sauvegarde de la souveraineté de nos Etats et de la dignité de nos peuples ». Et les  autorités militaires nigériennes d’assurer que « certes,  les défis restent encore immenses, mais nous avons foi, qu’ensemble, notamment dans le cadre de l’Alliance des Etats du Sahel (AES), nous réussirons à les relever ».

Pour rappel, le 16 septembre dernier, le Mali, le Burkina Faso et le Niger ont annoncé la signature de la Charte du Liptako-Gourma, créant ainsi l’Alliance des États du Sahel (AES), un nouveau pacte qui  vise à assurer la défense collective des populations de ces États. Selon ses textes fondateurs, cette nouvelle alliance vise à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes et à combattre la criminalité organisée dans cette région cruciale. Elle prévoit notamment la mise en place d’une « architecture de défense collective et d’assistance mutuelle » dans un proche avenir. Ainsi, selon l’article 6 de la Charte de l’Alliance, « toute atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’une des parties contractantes sera considérée comme une agression contre les autres, engageant ainsi une obligation d’assistance mutuelle, y compris l’usage de la force armée pour rétablir la sécurité ».

Source: Actuniger

Articles similaires

PRESIDENTIELLE 2020: Kadré Désiré Ouédraogo lance son parti le 7 septembre prochain

ActuBurkina

Privatisation de l’aéroport de Ouagadougou : l’UAS dénonce une braderie des intérêts du pays

ActuBurkina

MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AU BURKINA FASO :Les capacités des journalistes et communicateurs culturels renforcées

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR