ActuBurkina
A la une Economie

Léraba : Une opération de police forestière saisit 500 sacs de produits forestiers non ligneux

La direction provinciale de l’environnement de la Léraba a réalisé, au cours de la période du 05 au 09 avril 2024, une opération de police forestière dans toute la province. Une grande quantité de produits forestiers non ligneux a été saisie à  la bande des frontières du Burkina Faso avec la Côte d’Ivoire et le Mali.

Plus de 500 sacs de 100 kg de lianes communément appelées ‘’Zaban’’ en langue dioula, ‘’liane goïne’’ en français et ‘’Weda’’ en mooré,  pas mûres en partance pour des pays voisins,  ont été saisis dans la Léraba.

C’est dans l’objectif de mettre fin à cette pratique qui prend de l’ampleur dans la province et permettre une meilleure valorisation de l’espèce au regard des enjeux sécuritaires et alimentaires actuels conformément aux dispositions légales en vigueur aux Burkina Faso, que la direction provinciale de l’environnement de la Léraba a organisé  l’opération de police forestière sur toute l’étendue de la Léraba.

La mission a été rendue possible grâce à la collaboration avec la brigade régionale des eaux et forêts et de l’environnement des Cascades ainsi que les VDP et les populations de la province.

Tout en traduisant sa reconnaissance à l’endroit de ces populations, le directeur provincial de l’environnement de la Léraba, Harouna Sandwidi, les a invités à rester vigilante et garder cette bonne collaboration avec les services de l’environnement.

Une étude menée en 2016 par la direction générale de l’économie indiquait que la valeur ajoutée de la liane goïne au Burkina Faso était de 154 millions.

Cette valeur ajoutée pourrait connaître une augmentation significative si l’exportation illégale de ce produit vers les pays voisins s’arrêtait.

« C’est l’occasion pour nous d’informer les populations que tout exploitation de produits forestiers ligneux ou non ligneux doit être déclaré auprès des services forestiers pour des besoins surtout d’appuis conseil, mais aussi de capitalisation des données », a indiqué Harouna Sandwidi.

Agence d’information du Burkina

ph: aib

Articles similaires

TAOUREMBA DANS LE SOUM : une attaque fait six morts

ActuBurkina

Burkina Faso: les nouvelles nominations à la Gendarmerie nationale

ActuBurkina

Attaque du 7 octobre en Israël : le chef du renseignement militaire rend le tablier

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR