ActuBurkina
A la une Société

DECES DE SALIFOU DIALLO : les parlementaires de l’UEMOA présentent leurs condoléances à leurs homologues burkinabè

Dix jours après le décès de Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale, le Comité interparlementaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (CIP-UEMOA) est venu présenter ses condoléances au Parlement burkinabè le 28 août 2017, sous la houlette de Jérémie Ngouan, chef de la délégation.

Les  hommages à Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale continuent de pleuvoir depuis son décès le 19 août dernier. En effet, le CIP-UEMOA  avec à sa tête Jérémie Ngouan, est arrivé à Ouagadougou le 28 août 2017 pour compatir à la douleur du Parlement et du peuple burkinabè. C’est à 10h5O que la délégation, forte d’une vingtaine de parlementaires, a fait son entrée à l’hémicycle. Après s’être entretenu avec le vice-président Bénéwendé Stanislas Sankara, le chef de la délégation a signé le livre de condoléances en présence de ses collègues parlementaires. Il a ensuite salué la mémoire de Salifou Diallo au nom de tous les parlementaires de l’espace l’UEMOA.  « Pour nous, députés de l’Union économique et monétaire ouest africaine, le Dr Salifou Diallo était un politique hors pair. Patriote démocratique, le Dr Salifou Diallo a marqué le monde politique africain par sa vision, son engagement et son combat pour un monde de liberté, de solidarité et pour la lutte contre la pauvreté. Pour ceux qui l’ont connu, il restera un homme de cœur, aimé et respecté. A tous, il manquera et manque déjà, à la mesure de son remarquable engagement public, profondément humain. Fidèle à lui-même, il a lutté avec ses armes, sa fermeté, sa conviction, son optimisme, jusqu’au bout », a-t-il soutenu. Selon  lui, l’illustre disparu a été un acteur déterminant dans la promotion de l’union interparlementaire de la zone UEMOA, convaincu que celle-ci ne pourrait se faire que par l’installation d’un organe de contrôle démocratique au sein de l’UEMOA.

Prenant la parole au nom de tous les députés burkinabè, Bénéwendé Stanislas Sankara a traduit ses sincères remerciements aux parlementaires de l’UEMOA pour l’acte posé en venant présenter leurs condoléances suite au décès du président du parlement burkinabè. Il a ensuite demandé aux parlementaires du CIP-UEMOA de continuer ainsi pour l’ancrage démocratique d’un vrai Parlement panafricain.

Paul TINDANO

(Stagiaire)

Ph. burkina24

Articles similaires

IDEAL SANKARISTE : un colloque pour vulgariser la pensée de Tomas Sankara

ActuBurkina

Fada : Le corps d’un nouveau-né  »sans vie » dévoré par des porcs

ActuBurkina

NIGERIA : huit personnes tuées par une foule en colère pour un blasphème présumé

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR