ActuBurkina
A la une Politique

LEONCE ZAGRE, à propos du meeting du CFOP: « Nous sommes confiants que la Maison du peuple sera débordée»

Le comité d’organisation du meeting populaire de l’opposition était face à la presse ce 27 avril 2017 pour faire le point de ses activités et donner des consignes sécuritaires à l’ensemble des militants  qui feront le déplacement de la Maison du peuple.

« Nous sommes confiants que la Maison du peuple sera débordée ». C’est ce qu’a déclaré le président du comité d’organisation du meeting du CFOP, Léonce Zagré, lors de la conférence de presse de ce 27 avril. Selon lui,  les échos qui leur parviennent sont « très positifs » car les citoyens sont mobilisés dans tous les secteurs de Ouagadougou et au-delà. Côté sécurité, le comité rassure. Toutes les dispositions ont été prises en ce sens et les participants ont été invités à observer strictement un certain nombre de consignes.  « Les participants doivent éviter tout rassemblement parallèle, à quelque lieu que ce soit, avant, pendant et après le meeting ; les tee-shirt et autres gadgets estampillés de logos de partis politiques membres du cadre de concertation du CFOP sont admis, par contre, des gadgets aux effigies de personnalités politiques sont interdits ; Il est strictement interdit d’être en possession de quelque arme  ou projectile que ce soit : arme à feu, couteux, flèches, ciseaux, lances, cailloux, pointes, bois, etc ; Il est fortement demandé aux militants d’observer une discipline militante et de ne pas céder aux provocations ou proférer des injures »,  a égrené entre autres le président Zagré. Et au vice-président du comité d’organisation, Aboubacar Savadogo d’ajouter : « Nous rassurons que tout se passera très bien ».

Depuis l’annonce dudit meeting, des Organisations de la société civile (OSC) et partis politiques ont donné de la voix, qualifiant  le meeting d’inopportun et visant à déstabiliser le pays. Interrogé sur le sujet,   Léonce Zagré a laissé entendre que l’opposition ne  voit pas en quoi un meeting pourrait déstabiliser un pays. Et d’ironiser en indiquant qu’à  « moins que ceux qui pensent cela soient à la manœuvre  pour poser des actes pouvant déstabiliser. A notre niveau, nous avons pris toutes les dispositions. Ceux qui disent que c’est pour déstabiliser,  peut-être qu’ils ont des stratégies en termes de meeting qui déstabilisent un pays, si c’est le cas, qu’ils le partagent avec nous.  Peut-être que,  prochainement,   nous verrons comment il faut utiliser ces stratégies mais,  pour le moment,  nous n’avons pas en tête une stratégie pour déstabiliser ce pays, nous avons envie d’échanger avec nos militants sur la situation nationale et dégager des perspectives », a-t-il expliqué. Par ailleurs, il a remercié ces « OSC et partis politiques qui ont fait un bon travail de communication sur le meeting, toute chose qui nous a facilité la tâche ».  Selon lui, « partout, on ne parle que du meeting du 29 avril ».

Colette DRABO

 

Articles similaires

DJIBO : le TGI fermé

ActuBurkina

CPI: la procureure dénonce les vices de procédure dans l’acquittement de Laurent Gbagbo

ActuBurkina

MALI : Attaque en cours à Bamako dans un lieu fréquenté par des Occidentaux

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR