ActuBurkina
A la une Santé

La rupture utérine sur utérus cicatriciel: une complication de la grossesse et de l’accouchement

A la suite d’une intervention chirurgicale ou d’un traumatisme, un utérus peut porter une ou des cicatrices. Ces cicatrices ne sont pas anodines dans un projet futur de maternité chez la femme. Un utérus qui porte une cicatrice est un facteur de complication pour une grossesse ultérieure. Les cas d’utérus cicatriciel sont majoritairement observés chez les femmes ayant subi une césarienne. L’augmentation des taux de césarienne augmente également la prévalence de la cicatrice utérine. La rupture utérine est l’une des complications les plus fréquentes d’un utérus cicatriciel.

Le suivi d’une grossesse et l’accouchement d’une femme avec un utérus cicatriciel doit se faire avec précaution.

La rupture utérine est une solution de continuité de l’utérus gravide à terme (déchirure spontanée de l’utérus). Elle provoque une expulsion du fœtus dans la cavité abdominale. La rupture utérine peut se produire en fin de grossesse ou au cours d’un travail d’accouchement. Elle peut être complète ou incomplète. Quand la rupture utérine survient sur des lignes de cicatrice suite à une césarienne: on parle de rupture utérine sur un utérus cicatriciel.

Les femmes qui ont accouché auparavant par césarienne et qui tentent un accouchement vaginal sont plus à risque de faire une rupture utérine cicatriciel. Un utérus cicatriciel est un utérus porteur d’une ou de plusieurs cicatrices myométriales en un endroit quelconque du corps ou de l’isthme.

Ces cicatrices peuvent découler d’un antécédent de césarienne ou de cicatrices utérines venant d’une chirurgie gynécologique.

Un utérus cicatriciel est un facteur de risque de morbidité obstétricale pour les grossesses.

Les causes d’une rupture utérine peuvent être : une surdistention utérine (à cause d’une grossesse multiple ou une anomalie fœtale), une perforation iatrogène, non identification d’une dystocie. Une rupture utérine qui intervient sur un utérus cicatriciel est plus redoutée, le diagnostic étant plus difficile à poser, car plusieurs signes sont plus ou moins associés.

Parlant des signes, on a l’évanouissement de la femme, une perte de la station du fœtus, une douleur abdominale sévère etc.
Un utérus qui porte des cicatrices augmente le risque des décès maternels et néonatals. C’est aussi un facteur de risque important de placenta Preavia et de placenta Accreta. Les complications peuvent être aussi des lésions des organes de voisinage.

L’accouchement d’une femme porteuse d’un utérus cicatriciel doit se faire dans un centre de référence. Au préalable, les consultations prénatales doivent être respectées.

L’accouchement par voie basse est possible sur un utérus cicatriciel selon certaines conditions.

Le traitement d’une rupture utérine est chirurgical.

#Pr_Charlemagne_Ouedraogo
#Gynecologue_Obstetricien

Articles similaires

DECES DE FIDEL CASTRO: le dernier des Mohicans s’en est allé

ActuBurkina

 Alassane Bala Sakandé débouté dans l’affaire l’opposant à l’ASCE-LC

ActuBurkina

Patronat burkinabé : L’âge du président et le nombre de mandats sont désormais limités

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR