ActuBurkina
A la une Société

JOURNEE MONDIALE CONTRE L’EXCISION : 200 millions de victimes dans le monde

Ce 6 février est la 14e Journée mondiale contre l’excision. Selon l’Unicef, 200 millions de femmes ont subi une forme de Mutilations génitales féminines (MGF), des pratiques qui, outre des troubles sexuels et psychologiques, peuvent engendrer des complications graves, et parfois mortelles, pour la santé.

En 2013, l’Unicef soulignait que « le soutien apporté aux mutilations génitales féminines et à l’excision est en baisse même dans les pays où la pratique est quasi-généralisée, comme le Soudan (98 %) et l’Égypte (91 %)« . Les pays  présentant la plus forte proportion de cette pratique parmi les femmes âgées de 15 à 49 ans sont la Somalie (98 %), la Guinée (97 %),  Djibouti (93 %), l’Egypte (91%), l’Erythrée (89%) et le Mali ((93%). Mais même si une tendance à la baisse est constatée dans les 29 pays d’Afrique et du Moyen-Orient où les mutilations génitales féminines sont les plus répandues, si les excisions se poursuivent à ce rythme, l’ONU estime que d’ici 2030, 15 millions de fillettes subiront une forme de MGF.

En Afrique, ce sont près de 92 millions de jeunes filles âgées de 10 ans et plus qui ont subi les mutilations génitales. Il faut cependant relever que ces 30 dernières années, l’on enregistre une baisse dans certains pays tels le Liberia (-41%), le Kenya (-30%), l’Egypte (-27%). Le Burkina Faso qui a une prévalence comprise entre 50-79%, connait une baisse de (-31%).

RFI, France24

Articles similaires

MARCHE DU 29 NOVEMBRE : l’ADP et la CCP appellent à une forte mobilisation

ActuBurkina

Burkina : fin de cavale pour un cyber-escroc

ActuBurkina

CÔTE D’IVOIRE : Pascal Affi N’Guessan remis en liberté provisoire

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR