ActuBurkina
A la une Culture Vie de stars

Jorima, artiste-musicienne burkinabè : “ j’exhorte les mélomanes à me suivre…car je leur réserve du lourd”

Elle se nomme Marjolie Ouédraogo mais son nom d’artiste est Jorima, une recomposition de son prénom Marjolie. Elle vient fraichement de rejoindre le milieu du showbiz burkinabè puisque la sortie de son premier single produit par Altino prod, la maison de production de la star burkinabè, Dez Altino, est intervenue le 9 mai dernier. Le 28 mai dernier, elle était l’invitée de votre média actuburkina.net dans le cadre de sa rubrique “Vie de stars”. Lors des échanges, l’élève-maîtresse a abordé son parcours et sa passion pour la musique avant d’inviter les mélomanes à lui apporter leurs soutiens pour la suite de sa carrière.

Votre premier single “Naa lokamè” est sorti rien que le 9 mai dernier, que dites-vous dans cette chanson ?

Dans ce single, je dis à tous ceux qui se battent jour et nuit, de ne jamais baisser les bras. Et même quand c’est dur, de toujours foncer et rester dans la prière. En priant et en se battant, leurs efforts vont payer un jour.

Votre single a été produit par la maison de production Altino Prod, la maison de production de l’artiste Dez Altino, racontez-nous comment s’est faite votre rencontre ?

J’ai commencé à chanter il y a longtemps, depuis l’église et ainsi de suite, j’ai commencé à faire des chœurs avec certains artistes et c’est dans ça que j’ai fait la connaissance de Dez Altino, mon désormais producteur. C’est donc sur le terrain du travail qu’on s’est croisé et c’est de là que tout est parti.

Comment êtes-vous venue dans la musique ?

Déjà, depuis toute petite, je chantais à l’église, dans la chorale des enfants. Ensuite j’ai intégré le groupe musical de langue française. J’ai commencé à chanter et j’ai constaté que j’aimais vraiment ce que je faisais. Une fois, j’ai entendu parler d’une compétition de musique et je me suis dit pourquoi ne pas tenter ma chance. J’ai alors décidé de participer et j’ai été retenue. Depuis lors jusqu’à ce jour, la passion ne fait que grandir et étant convaincue que c’est ce que je veux faire, j’ai décidé, du coup, de me lancer dans la musique.

Dans quel registre musical vous inscrivez-vous ?

Il est vrai que j’ai fait la chorale mais je fais la musique profane.

 

Jorima, artiste-musicienne

Le single est sorti il y a juste quelques jours mais comment se comporte-il sur le marché ?

Il faut dire que le single a été bien accueilli, il y a eu des retours positifs; les gens ont beaucoup aimé de par les messages d’encouragement qu’on m’envoie. Je demande à ces personnes de continuer à me soutenir car j’ai besoin d’eux pour la suite.

Que faites-vous en dehors de la musique que vous venez de commencer ?

Il faut noter que je suis une élève-maîtresse. J’ai suivi ma formation dans une école privée de formation des enseignants et je n’ai pas encore eu l’intégration. En plus de cela, je fais du commerce d’habits.

Quelle sera la suite après la sortie de votre single ?

La suite sera une bombe et j’exhorte les mélomanes à suivre Jorima de près sur Youtube comme sur  facebook car je leur réserve du lourd. Ce sera une bombe !

Selon certaines indiscrétions, il y aurait trop de peaux de banane dans le milieu du showbizz et la situation est pire pour les femmes artistes (propositions indécentes, harcèlements, etc). N’avez-vous pas des appréhensions en venant dans ce milieu ?

Je n’ai pas peur de cela parce que je suis prête à affronter tout ceci. De la manière dont tu te présenteras aux gens, c’est cette manière qu’ils prendront pour avoir certains comportements à ton égard.  En la matière, je suis préparée et pense que je pourrai gérer ce côté là.

Depuis la sortie de votre single, avez-vous déjà eu à prester sur des scènes ?

Pour cela, je rends grâce à Dieu, j’ai eu à faire pas mal de scènes et d’autres sont en cours.

Quel est votre message à l’endroit de ceux qui vous suivent et qui aiment bien votre musique ?

 

Colette DRABO

Articles similaires

GOUVERNANCE ENVIRONNEMENTALE: la campagne de plaidoyer « Empreinte Verte » lancée pour obtenir l’adhésion des 13 candidats à la présidentielle

ActuBurkina

SECURITE INTERIEURE : le gouvernement pour un meilleur encadrement des « « Kogléweogo »

ActuBurkina

Ebola: de nouveaux cas de contaminations en Sierra Leone

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR