ActuBurkina
A la une Culture Phare

JEUX AFRICAINS DE BRAZZAVILLE : Les Etalons  qualifiés

Les olympiques burkinabè se sont brillamment qualifiés pour les Jeux africains  qui auront lieu en septembre prochain à Brazzaville au Congo. Les joueurs du coach Brama Traoré  ont réussi l’exploit  de tenir en échec, sur leurs installations, les Eléphants olympiques de Côte d’Ivoire  par un score vierge. A l’aller, il y a deux semaines au stade du 4 août, ils étaient venus à bout des ivoiriens par le score de  2 buts à 1.

Le public qui a effectué le déplacement du stade Robert Champroux de Marcory, ce samedi 11 avril 2015, n’a pas fait le chemin pour rien. Car le match a tenu toutes ses promesses : intensité, ambiance, occasions à  n’en point finir, suspense. Il y avait tout dans ce match.  Retour sur ce  que certains observateurs  ont considéré comme l’un des plus beaux matchs de ces éliminatoires.

En début de match,  ce sont les Burkinabè qui impriment leur rythme en imposant un pressing  intense  sur leurs adversaires. Les Ivoiriens souffrent, semblent acculés, mais ne manquent pas de ressources. Progressivement, ils prennent le contrôle du ballon grâce à leur maîtrise technique et leur maturité tactique, pour se faire de plus en plus menaçants. Mais face  au  pressing   haut et constant des Burkinabè, les ivoiriens éprouvent d’énormes difficultés pour développer leur jeu.  La première alerte est  venue  de Fadil Sido qui, à la 25e   minute, s’est retrouvé seul face au portier ivoirien Mohamed Cheick Koné. Malheureusement mal inspiré, il n’a pu faire mieux que de  tirer faiblement la balle dans les bras de celui-ci. Les Burkinabè reviennent à  la charge aux   29e et 31e

minutes grâce à leurs attaquants Adama Barro et Fayçal  Ouédraogo, mais sans succès.  Les ivoiriens n’ont été  véritablement menaçants qu’à partir de la 31e minute. Dans la foulée,  Dao Nicaise Guillaume, portant le dossard  10,  s’est débarrassé de son vis-à-vis pour libérer un tir des 25 mètres qui a effleuré le montant  gauche du portier burkinabè  Mohamed Baïlou. C’est sur cette action que l’arbitre soudanais Wadeed Elfatih Kaleed  a sifflé  la  fin de la première partie. De retour des vestiaires, alors qu’on s’attendait à un visage beaucoup plus reluisant des Ivoiriens, on a plutôt vu  une équipe  qui est retombée dans ses travers  avec un jeu décousu. Les Burkinabè, sentant la qualification  à portée de main face à cette  équipe  ivoirienne  qui semblait abdiquer, ont ainsi géré le reste de la partie recroquevillés  en défense , et ce, au grand désespoir du public ivoirien qui commençait à déserter les travées du   stade Robert Champroux. Ainsi donc, malgré une fin de partie difficile  de nos joueurs acculés par l’attaque  ivoirienne, ils ont su résister  pour garder inviolée leur cage où le gardien Mohamed Baïlou s’est maintes fois mis en évidence  pour enrayer  le danger,  jusqu’au coup de sifflet final.   Signalons pour  terminer que  la rencontre s’est déroulée   sous une forte pluie.

Seydou TRAORE  depuis Abidjan

Encadre 1

Propos des entraîneurs

Koné Tiegbe (Côte  d Ivoire)

« Je  salue les Burkinabè pour leur performance. Je crois qu’ils méritent amplement leur qualification, au regard de ce qui nous a été donné  de voir ce soir. Je crois que c’est l’équipe qui a  le plus mordu  dans le ballon qui s’est offert le  ticket de la qualification.  J’imagine la déception de mes joueurs  qui n’ont pas pu offrir la qualification à  leurs supporters qui ont effectué en grand nombre  le déplacement  pour venir les soutenir. Mais c’est la loi du sport. Et on n’y peut rien malheureusement. »

Traoré Brama  (Burkina  Faso)

« Mes premiers mots vont à l’endroit de mes joueurs que je remercie pour cette qualification historique. Il faut dire que nous y avons cru jusqu’ au bout. Malgré les difficultés, nous n’avons jamais lâché prise. Ensuite je salue le peuple Burkinabè  dont le soutien ne nous a jamais fait défaut. Maintenant que la qualification est acquise, nous allons nous mettre sérieusement au travail  afin d’aller le plus loin possible dans cette compétition. »

Encadre 2

A l’issue de la brillante qualification des Etalons olympiques, nous avons tendu notre micro au nouveau sélectionneur des Etalons, Gernot Rohr, qui a bien  voulu  nous livrer ses impressions  sur la poule des étalons après le tirage au sort de la Can 2017.

Bonsoir coach, quelle  appréciation faites-vous de la poule des Etalons après le   tirage au sort ?

Je pense que nous sommes dans une poule difficile car, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, il y a de très bonnes équipes qui y figurent. Nous devons tout faire pour finir premier de cette  poule. Ainsi, nous serons qualifiés d’office. Mais avant, nous devons entamer dès à présent notre  préparation,  dans la perspective  de   notre premier match  contre les Comores  que nous devons  absolument  battre le 13 juin prochain au stade du 4 août. Nous allons  bientôt profiter de la trêve européenne  pour organiser  un  stage de trois jours qui va déboucher  sur un  match amical  à la fin du mois de mai  à Paris,  contre  une  grosse équipe africaine qui  sera  probablement  le Sénégal, la RDC ou le  Mali et ensuite on reviendra  sur Ouaga pour préparer notre match contre les Comores .

Comment les joueurs ont-ils accueilli votre nomination à la tête de cette sélection ?

Je crois que les joueurs eux- même sont bien placés pour répondre à cette question. Je n’ai pas à me prononcer sur ce sujet.

Comment se sont déroulées vos premières séances d’entraînement avec les joueurs ?

On a fait un premier regroupement ensemble à Casablanca, qui s’est très bien passé. Nous avons joué contre une bonne équipe marocaine que nous avons battue. Je dois dire que j’ai découvert de belles choses au cours de ce match. J’ai été surtout séduit par  la prestation du gardien de but  et de la défense.

Articles similaires

GREVE ANNONCEE DE L’URCB : le  mot d’ordre suspendu

ActuBurkina

Concours professionnels 2023 : les compositions en ligne ont démarré

ActuBurkina

Burkina: un officier de l’armée meurt dans une interpellation qui aurait mal tourné

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR