ActuBurkina
A la une Société

Intégration à la Fonction publique : Les professeurs du PEJEN crient à l’injustice

A travers une conférence de presse qu’ils ont organisé à la bourse du travail à Ouagadougou ce mardi 04 avril 2023, les bénéficiaires du PEJEN, programme emplois-jeunes pour l’éducation réunis au tour de la Coordination nationale des professeurs du PEJEN, crient à « l’injustice »  quant à leur intégration à la Fonction publique.

Lancé par le pouvoir du mouvement du peuple pour le progrès MPP, durant la rentrée scolaire 2016-2017 dans le cadre d’un programme intitulé « programme emplois-jeunes pour l’éducation nationale (PENJEN) », pour « la résolution du chômage des jeunes et du déficit d’enseignants dans les salles de classes au post-primaire et au secondaire », le programme ne semble plus faire ses beaux jours, à en croire les bénéficiaires, qui, réunis au tour de la coordination nationale des professeurs du PEJEN (CNP-PEJEN). Ils  ont tenu une conférence de presse à la Bourse du travail de Ouagadougou, dans cette matinée du mardi 04 avril 2023 pour dénoncer l’injustice dont ils subissent quant à leur intégration à la Fonction publique.

 Ces enseignants qui ont servi durant 3 ans, devaient à terme intégrer la fonction publique pour ceux qui le désirent, à travers un test dont ils avaient la possibilité de refaire à trois reprises en cas d’échec selon Habibou Yaméogo, coordinatrice du CNP-PEJEN, car le PEJEN est un contrat annuel renouvelable deux fois. Si des recrutements ont été fait durant Janvier et décembre 2021, force est de constater que pour les deux premières promotions, l’évaluation ne s’est pas faite sur les contenus enseignés durant les trois années en classe. Toute chose qui qui amenuise les chances des candidats, a déploré M. Daouda Soma, pour qui, « l’évaluation des enseignants ne devaient pas se faire sur des notions académiques ».

Depuis juin 2022, ces enseignants sont délaissés à leur propre compte, ce, après avoir servis l’Etat pendant trois dans des contrats « aux clauses inhumaines », et voir ainsi leur chance d’intégrer la fonction publique déboutée depuis « que nous avons appris à nos dépens le 05 avril 2022, la lettre du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Protection Sociale relative à la suspension de la planification et des recrutements sur mesures nouvelles ordinaires et spéciales ». Si jusque-là, les démarches entreprises n’ont pas permis d’atteindre les objectifs escomptés, ces derniers appellent l’autorité à se pencher sur leur sort. « Un minimum de reconnaissance aux serviteurs du PEJEN, la prise de mesure diligente pour respecter la parole donnée et le respect du protocole d’accord signé entre la CNSE et le gouvernement sur le recrutement des PEJEN », a imploré Traoré Ibrahim, membre du CNP-PEJEN. Cependant, ils ne comptent pas lâcher prise et « continueront à mettre en œuvre toute initiative nécessaire à l’intégration de tous » a fait savoir M. Yaméogo.

Adama NIKIEMA (Stagiaire)

Articles similaires

2e EDITION DE AIRTEL TRACE MUSIC STAR : la lauréate est une Zambienne

ActuBurkina

JOURNEE MONDIALE   DE LA PRESSE 2020 : « faire du  journalisme « sans crainte ni complaisance »

ActuBurkina

Retrait du Mali du G5 Sahel : « Une décision lourde de conséquences », selon le président en exercice

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR