ActuBurkina
A la une Politique

Insécurité dans le Centre-Nord : entre préoccupations et engagements renouvelés à soutenir les actions de la Transition

(Kaya, 22 mars 2023). En séjour à Kaya dans la région du Centre-Nord, le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE, a accordé des audiences à des délégations de ressortissants de la Région ce mercredi après-midi. Il s’agit respectivement de l’Appel de Kaya, des autorités coutumières et religieuses, de la coordination régionale des femmes, de la délégation régionale consulaire, de la coordination régionale des personnes vivant avec un handicap, de la coordination régionale de la jeunesse du Centre-Nord et d’une délégation du Dima de Boussouma.

La délégation envoyée par le Dima de Boussouma a apporté le soutien de l’autorité coutumière de la localité au Président de la Transition. « Nous sommes là au nom de Naaba Sigri, Dima de Boussouma pour lui souhaiter la bienvenue et en même temps demander à Dieu et aux mânes des ancêtres de le porter dans leur cœur pour permettre justement qu’il réussisse la mission à lui confiée par toute la Nation », a déclaré le chef de la délégation, Sanmb Naaba Widpelogo du Dima de Boussouma.

La délégation des autorités coutumières et religieuses elle, a, au cours des échanges encouragé le Chef de l’Etat et donné l’assurance de leurs prières pour le retour de la paix. « En tant que leaders, notre rôle est d’animer ce dont nous avons la charge dans nos différentes responsabilités pour que nous puissions avoir une unité de cœur et d’action », a rappelé l’Abbé Lambert SAWADOGO, porte-parole de la délégation.

Les coutumiers et religieux ont par ailleurs invité le Président de la Transition à s’appuyer sur eux et surtout compter sur eux pour faire passer son message « puisque nous savons que c’est un message pour construire », précise l’Abbé SAWADOGO.

Toujours préoccupées par la question sécuritaire et ses corollaires, la coordination régionale des femmes a évoqué les difficultés d’accès à l’eau, l’éducation dans ce contexte particulier, les renforcements de capacités des femmes surtout PDI afin qu’elles puissent se prendre en charge. Selon la coordinatrice provinciale des femmes Bibata KARGOUGOU, représentant la coordinatrice régionale, les femmes sont conscientes des efforts consentis par la Transition, et souhaitent que les défis qui restent puissent aussi être relevés pour le bonheur des femmes.

La délégation régionale consulaire a, à son tour, témoigné son « soutien total » au Président de la Transition. Les opérateurs économiques ressentent très durement la situation sur leurs activités, selon Moussa ZAMTAKO, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Nord. Toutefois, il gardent l’espoir que la situation va vite se stabiliser et promettent leurs contributions pour l’amélioration de la situation.

« Nous sommes aussi engagés pour accompagner la Transition pour la reconquête de notre territoire et la victoire finale », a souligné Hamado ZAMTAKO, porte-parole de la délégation des personnes vivant avec un handicap. En effet, les personnes vivant avec un handicap, connaissent plus de difficultés dans cette situation d’insécurité et de crise humanitaire du fait de leur état ; c’est la raison pour laquelle, la délégation a plaidé auprès du Chef de l’Etat, pour un examen particulier de leur situation.

Le conseil régional de la jeunesse a abordé la question des actions engagées par la Transition et de l’apport de la jeunesse à la lutte contre les groupes armés terroristes dans la région et sur le territoire national. Selon le président du Conseil régional de la jeunesse, Sayouba SAWADOGO, sa structure fait un travail formidable sur le terrain car l’apport des jeunes n’est pas à négliger.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

Articles similaires

Burkina: un forum national de la diaspora prévu du 11 au 13 juillet prochain à Ouagadougou

ActuBurkina

Académie militaire Georges Namoano : 47 nouveaux sous-lieutenants prêts à servir

ActuBurkina

Drame de Yirgou : trois ans après, le CISC réclame toujours justice

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR