ActuBurkina
A la une Société

Incivisme routier à Ouaga : la mise en garde du procureur du Faso

Ceci est le message du procureur du Faso qui, en cette fin d’année, met en garde les auteurs d’actes d’incivisme sur les voies publiques.

 « Ces dernières années, nous avons constaté une augmentation substantielle du nombre d’accidents de la circulation dans notre ressort territorial. Ces accidents occasionnent de plus en plus des conséquences dommageables telles que des dégradations de biens, des blessures diverses et pire encore, des pertes en vies humaines. Dans la majorité de ces cas d’accidents de la circulation, la cause provient de l’inobservation du Code de la route, de la négligence ou de l’inattention des usagers de la route. Ceci dénote d’une amplification de l’incivisme en matière de circulation routière.

A titre illustratif, courant l’année 2020, les services de la Police nationale ont constaté dans la ville de Ouagadougou douze mille cinq cent onze (12 511) cas d’accidents de la circulation ayant occasionné mille trois cent vingt-cinq (1 325) blessés graves, trois mille huit cent quatre-vingt-onze (3891) blessés légers et deux cent quatorze (214) décès.

Du premier janvier au 30 septembre de l’année 2021, dans la même ville, on dénombre dix mille neuf cent soixante et trois (10 963) cas d’accidents de la circulation ayant occasionné quatre mille deux cent trente-cinq (4 235) blessés et cent quatre-vingt-dix-sept (197) décès.

Face à l’ampleur du problème, mon parquet est résolument engagé dans la poursuite avec fermeté de toutes les violations graves du Code de la route. C’est pourquoi, j’ai instruit depuis un certain temps que les personnes dont les fautes sont avérées dans ces cas d’accidents soient poursuivies par la procédure de flagrance. Ainsi, du premier janvier au 28 décembre 2021, quarante-deux (42) personnes ont été déférées et poursuivies suivant la procédure de flagrant délit pour diverses infractions en lien avec le non-respect du Code de la route.

Ces personnes, après avoir été placées sous mandat de dépôt, ont fait l’objet de condamnation allant de peines d’amende à des peines d’emprisonnement ferme.

En cette fin d’année, c’est le lieu pour moi de lancer un appel à tous les usagers de la route afin que ceux-ci, quelle que soit la circonstance, fassent preuve de civisme en matière de circulation routière, en respectant scrupuleusement les prescriptions du Code de la route, notamment celles relatives à la vitesse et à la priorité de passage.

En tout état de cause, je veillerai à ce que tous les auteurs ou complices de violations du Code de la route de mon ressort territorial répondent de leurs faits devant les juridictions pénales compétentes ».

 Fait à Ouagadougou, le 30 décembre 2021

 Le Procureur du Faso

 

Articles similaires

HAUSSE DU PRIX DU PAIN: « l’intérêt du consommateur…sacrifié », selon l’ABCE

ActuBurkina

RUMEUR D’ACHAT DE CONSCIENCE AU SYNATCOM-B : le SG dément formellement

ActuBurkina

ROCK’N ROLL : Chuck Berry, un des pères fondateurs, est mort

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR