ActuBurkina
A la une Economie

Incendie du marché de Sankar Yaare : le SYNACOMB invite le gouvernement à ne ménager aucun effort pour la réorganisation de ce secteur

Au lendemain de l’incendie du marché de Sankar yaare survenu le 29 janvier dernier au cours duquel plusieurs centaines de boutiques ont été consumées par les flammes, le Syndicat national des commerçants du Burkina (SYNATCOMB) a animé une conférence de presse pour apporter son soutien à tous les commerçants sinistrés et exhorter le gouvernement à tout mettre en œuvre pour une relance rapide des activités économiques.

C’est un SYNATCOMB attristé par le sinistre intervenu au marché de Sankar yaare qui était face à la presse ce 30 janvier 2023 à Ouagadougou. Selon les conférenciers, le commerce au Burkina occupe une place très importante dans la chaîne de l’économie nationale, en ce sens qu’il est pourvoyeur d’emplois et contribue au développement du pays.

Mais, de l’avis de ces derniers, le secteur a longtemps été émaillé de plusieurs maux occasionnés par la crise sécuritaire, la croissance démographique accrue où le taux de chômage ne cesse de s’augmenter. A cela s’ajoute la mauvaise organisation du secteur et les installations anarchiques au sein des marchés et yaars. « Malgré les efforts conjoints des gouvernants et les différents acteurs du commerce, force est de constater que beaucoup de choses restent à faire pour une bonne organisation de ce secteur, gage d’une économie prospère et durable », ont relevé les conférenciers pour qui l’incendie de ce marché, l’un des plus importants de la capitale burkinabè de par sa particularité en négoce de cru, a causé d’énormes préjudices à plusieurs acteurs du monde du commerce.

Face à la situation, le syndicat a décidé d’apporter son soutien à tous les sinistrés et les encourage à se ressaisir pour que des solutions idoines soient trouvées pour la relance de leurs activités. Tout en réitérant son engagement ferme pour la défense des intérêts moraux et matériels de ses membres et de l’intérêt supérieur de la nation, le syndicat invite le gouvernement à ne ménager aucun effort pour la réorganisation de ce secteur et la relance de l’économie, seul gage pour le renforcement de la sécurité du pays.

CD

Articles similaires

LUTTE CONTRE LA PROLIFERATION DES DROGUES AU  BURKINA: deux champs de culture  du cannabis découverts à Pô

ActuBurkina

MANIF DE L’OPPOSITION EN RDC : Va-t-il pleuvoir sur Kinshasa ?

ActuBurkina

TICAD VI : 73 accords signés à Nairobi

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR