ActuBurkina
A la une Culture Vie de stars

Imilo Lechanceux, artiste-musicien burkinabè : « Ma nouvelle chanson sort ce jeudi 19 octobre, à partir de 19h19 mn 19s sur YouTube »

Imilo Lechanceux de son vrai nom Émile Ilboudo, est un artiste-musicien burkinabè, qui n’est plus à présenter tant au Burkina qu’au-delà de nos frontières. Le concepteur de « Talaba » ou encore « Wassa Wassa » ou encore « Attrapez Attrapez », entre autres, est de retour avec un « nouveau bébé » appelé « Polongo Palanga ». Il était l’invité de actuburkina, le 17 octobre dernier et a donné rendez-vous aux mélomanes ce jeudi 19 octobre à partir de 19h19mn19s sur Youtube pour découvrir le nouveau clip.

 Actuburkina : Depuis quelque temps, Imilo Lechanceux a des bouts de chansons sur lesquels les internautes font des challenges sur les réseaux sociaux. Quel est le concept qui se cache derrière ?

Imilo Lechanceux : Merci de m’avoir invité. J’aime bien les interviews et les émissions parce que cela fait partie de notre métier. Merci à tous les journalistes du monde et que Dieu vous bénisse. Cela dit, ce bout de chanson que j’ai balancé il y a de cela deux ou trois semaines est ma nouvelle chanson qui sort aujourd’hui. Ça s’appelle « Polongo Palanga », l’un de mes titres qui fera le tour du monde parce qu’il est déjà aimé par beaucoup de personnes. Presque toutes les stars ont fait leur vidéo. La sortie aura lieu ce jeudi 19 octobre, à partir de 19h19 mn19s.

On sait que tu t’es beaucoup investi dans la carrière de Aïcha Trembler et Dj Domi.  Es-tu satisfait, à ce jour, de tout ce qui a été fait les concernant ?

 

Y a-t-il des activités prévues hors du Burkina ?

J’ai un concert le 17 novembre prochain à Paris, et je suis en train de tout faire pour qu’ils puissent faire avec moi, le déplacement de Paris. Dès la semaine prochaine, nous serons en Côte d’Ivoire et au Mali en fin d’année. En Guinée, on devrait y être cette semaine mais il y a eu un décalage. Il y a également le Bénin, le Togo, les Etats Unis et Dubaï. Donc c’est un programme chargé que nous avons.

Cela fait plus d’une dizaine d’années que tu es dans la musique, quel regard as-tu sur l’évolution de la musique burkinabè en général ?

Concernant l’évolution de la musique burkinabè aujourd’hui, je suis très content et fier parce qu’au moment où je dansais, il est vrai que la musique bougeait mais aujourd’hui, elle bouge plus. On a nos jeunes frères qui sont conscients et qui travaillent dur et bien. On est écouté un peu partout dans le monde donc ça va.

Imilo Lechanceux

 Qu’en est-il de la politique culturelle. Penses-tu que les autorités ont assez pour soutenir les artistes ?

Je ne pense pas que les autorités font assez. Elles doivent quand même faire le minimum parce que dans certains pays, on peut voir par exemple un ministre en train de danser sur la chanson d’un artiste et je pense que cela ne diminue en aucun cas l’autorité. Au contraire, cela grandit l’autorité. On aimerait aussi voir nos autorités agir ainsi, poster des chansons. Il est vrai que nous sommes en crise, mais par exemple le concept « Aïcha Trembler », on aurait souhaité entendre une autorité dire félicitations parce que c’est une chanson qui est venue nous égayer, malgré notre détresse, cette période difficile que nous traversons. Après tout, la musique éveille les sens. On souhaite que nos autorités viennent aussi à nos concerts, cela fait plaisir. Ici au Burkina, nous sommes beaucoup humbles, trop discrets, mais souvent, il faut se lâcher et s’amuser parce que ça fait du bien. Il y a une année, le ministre des sports avait dansé sur mon concept « Mot de passe », cela m’a fait plaisir et ça ne peut qu’encourager.

Tu l’as bien dit, nous traversons une période difficile avec la crise sécuritaire. En tant qu’artiste, quelle peut être votre contribution dans la lutte contre le terrorisme ?

Mon message est un message de paix. C’est de toujours diffuser des messages de paix sur nos réseaux sociaux, dans nos chansons et exhorter nos familles, nos amis, bref tout le peuple à prier pour le retour de la paix au Burkina. L’artiste n’a que sa voix pour interpeller les personnes qui l’écoutent.

Quel est le message de Imilo Lechanceux à l’endroit de ses fans du Burkina et du monde entier ?

Entretien réalisé par Colette DRABO

Articles similaires

ATTAQUE TERRORISTE A NICE : la marque est de l’Etat islamiste

ActuBurkina

Dissolution du Haut Conseil pour le Dialogue Social : Une mesure historique, selon Tahirou Barry

ActuBurkina

L’UAS AU PRESIDENT DU FASO SUR LA CRISE A SOPATEL SILMANDE : « nous ne pourrons plus faire retarder ou suspendre toute initiative de lutte des travailleurs »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR