ActuBurkina
A la une Société

CONSEIL NATIONAL DE LA PROTECTION SOCIALE : pour une réduction de la vulnérabilité des populations 

Le Premier ministre, Christophe Marie Joseph DABIRE, a présidé le 4 août 2020, à Ouagadougou, la huitième session ordinaire du Conseil national pour la protection sociale (CNPS). Une session  qui, à son terme, aura pour but d’identifier des mécanismes efficaces et pérennes, pour réduire la vulnérabilité des populations, face aux différents chocs exogènes.

Rechercher des mécanismes efficaces et pérennes pour réduire la vulnérabilité des populations face aux différents chocs exogènes. C’est ce sur quoi les participants de la 8è session ordinaire du Conseil national pour la protection sociale (CNPS) ont eu à réfléchir ce 4 Août. A en croire le Premier ministre, Joseph Marie Dabiré, la situation sécuritaire délétère que traverse le Burkina et qui a conduit au déplacement de nombreux Burkinabè, et la pandémie à Coronavirus dont les conséquences ont impacté négativement la relance économique et le progrès social, constituent non seulement des éléments d’aggravation de la vulnérabilité des populations, mais aussi un terreau favorable à l’effritement de la cohésion sociale. Pour répondre favorablement aux besoins des ménages vulnérables ciblés, un programme national de réponse a été élaboré, avec quatre composantes intégrées, ayant pour objectif principal, l’amélioration de leur condition de vie. Cela, à l’en croire, pour  être en phase avec  la vision du Président du Faso qui est qu’« aucun Burkinabè ne doit être un laissé-pour-compte dans le processus de développement de notre pays ». En sus, afin de garantir une amélioration soutenue et durable des conditions de vie des populations, Christophe Joseph Marie Dabiré a estimé qu’il est important de revoir et corriger les modes d’intervention. Aussi a-t-il estimé que  le manque de coordination des actions est un obstacle majeur pour la résolution des problèmes de résilience des populations.  « J’appelle l’ensemble des acteurs étatiques, organisations non gouvernementales, partenaires techniques et financiers, à agir en harmonie, pour l’atteinte des résultats souhaités », a insisté le chef du gouvernement.  Il a invité les acteurs de premier plan à développer des mécanismes innovants et efficaces, à même d’apporter des solutions immédiates et pérennes aux préoccupations des populations, surtout celles en situation de vulnérabilité.

Frédéric TIANHOUN

Articles similaires

Suspension de RFI au Burkina : Le groupe France Média monde prend acte et explorera les voies pour son rétablissement

ActuBurkina

ATTAQUE DE BOSSO : Le pied de nez de Boko Haram à la CEDEAO

ActuBurkina

Yatenga : au moins 7 personnes meurent suite à un éboulement

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR