ActuBurkina
A la une Santé

Herpès génital : Les infections surviennent entre 20 et 40 ans

Dans une publication sur sa page Facebook, le Pr Charlemagne Ouédraogo, gynécologue-obstétricien et ancien ministre de la santé aborde ici, l’herpès génital qui est une infection qui touche un peu plus les femmes que les hommes et qui ne manque pas de conséquences sur leur  vie sexuelle et affective.

L’herpès génital, voici une Infection sexuellement transmissible (IST) assez courante qui se caractérise par des douleurs et des lésions génitales. C’est une maladie qui est causée par le virus de l’herpès simplex (VHS) et qui peut toucher les hommes comme les femmes. L’herpès génital n’est pas sans conséquences sur la vie sexuelle et affective de la personne qui en souffre. Le virus de l’herpès génital se propage par des relations sexuelles vaginales, anales ou orales non protégées, pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement.

Le risque de transmission le plus élevé est, au début d’une poussée d’herpès, lorsque les vésicules sont présentes, car le liquide contient beaucoup de virus. La majorité des infections à l’herpès génital surviennent entre 20 et 40 ans. Les premiers signes de l’herpès génital sont les douleurs, les démangeaisons, les petites plaies qui forment des ulcères et des croûtes. Il faut savoir qu’après l’infection, l’herpès peut mettre des années avant de se manifester. Les personnes atteintes peuvent aussi avoir des sensations de fourmillements ou éruption cutanée. Les femmes sont un peu plus touchées que les hommes.

Après la primo infection qui peut intervenir une à 3 semaines après la contamination, les crises d’herpès peuvent survenir à tout moment. Chez l’homme, l’inflammation et les lésions se trouvent sur le gland, le prépuce, l’urètre ou l’anus. Les ganglions de l’aine sont gonflés et douloureux. Chez la femme, la primo infection est plus sévère. Des lésions se trouvent sur la vulve, les parois du vagin, le col de l’utérus ou l’anus, sur les cuisses, les fesses, des bosses sensibles à l’aine. Ces symptômes s’accompagnent le plus souvent de fièvre et de fatigue.

Les personnes qui ont plusieurs partenaires sexuels sont les plus exposées à l’herpès génital. Si le système immunitaire de la personne infectée par l’herpès génital est affaibli, les symptômes peuvent être plus graves. Le stress psychologique peut être difficile à vivre. L’herpès génital a des conséquences néfastes sur la vie intime et sexuelle et affective, pouvant même causer une grande dépression.

Habituellement les lésions guérissent après un traitement qui est mis en place mais le virus demeure dans le corps. Les médicaments antirétroviraux et les antalgiques peuvent aider à soulager les douleurs.

Conseils
- Toujours se protéger lors des rapports sexuels
- Éviter d’avoir plusieurs partenaires sexuels
- Aller en consultation dès l’apparition des symptômes ci-dessus cités.
- Suivre les prescriptions des médecins.

Pr Charlemagne Ouédraogo, Gynécologue-obstétricien

Articles similaires

Coopération : L’Union européenne réaffirme son engagement à accompagner la Transition burkinabè

ActuBurkina

PRESIDENTIELLE/LEGISLATIVES AU BURKINA: voici l’intégralité du programme des activités

ActuBurkina

TCHAD: le gouvernement exonère de taxes les biens de première nécessité

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR