ActuBurkina
A la une Politique

GROUPE PARLEMENTAIRE BURKINDLIM : « Nous ne sentons pas de dualité entre le président du Faso et celui du Parlement »

Le Groupe parlementaire Burkindlim affilié à la majorité présidentielle,  a animé une conférence de presse ce 2 septembre 2016 pour présenter le bilan de sa participation aux sessions ordinaire et extraordinaire de l’Assemblée nationale, et se prononcer sur certains sujets de l’actualité nationale.

« Particulièrement, nous ne  sentons pas,  dans notre groupe, de dualité entre le président du Faso et le président de l’Assemblée nationale.  Ce que nous  savons, c’est qu’il y a un président de l’Assemblée nationale  qui joue son rôle… La séparation des pouvoirs autorise l’AN à  contrôler l’action du gouvernement  et cela, on le fait bien.  Tout se passe normalement ». C’est ce qu’a déclaré le président du groupe parlementaire Burkindlim, Issa Barry, à la question d’un journaliste de savoir s’il n’y pas une certaine dualité entre les deux hommes, cela suite à la déclaration du président de l’hémicycle demandant au gouvernement d’être « audacieux » et à « apprendre souvent  à dire non au FMI et à la Banque mondiale ».  Il a par ailleurs tenu à rassurer qu’après neuf mois de collaboration avec le parti au pouvoir, le MPP, le groupe parlementaire n’a aucun  regret,  et d’ajouter qu’elle a « porté fruit parce que la voix du groupe parlementaire est entendue et prise en compte ». Issa Barry a relevé que son groupe a interpellé l’exécutif à travers 25 questions orales avec ou sans débats, soit un taux de 44%,  plaçant ainsi  le groupe  au 1er plan en termes de questions posées au gouvernement.

S’agissant de l’institution des nouvelles taxes, le groupe parlementaire a dit avoir apporté son soutien à l’exécutif  dans ce sens. Pour le groupe, aucun développement durable ne peut se faire sans sacrifices, aussi bien du côté des gouvernés que des gouvernants. Par conséquent, le groupe invite  les Burkinabè à compter sur leurs  propres forces, cela d’autant que les donateurs sont de plus en plus frappés par la crise économique. « De plus en plus, il faudra que les Burkinabè comptent sur eux-mêmes… Ce que les autres nous donnent doit être un plus et non le principal de ce que nous gagnons », a-t-il dit.

Tout en invitant les Burkinabè à vivre en harmonie au-delà de leurs divergences politiques, Issa Barry a annoncé la tenue des deuxièmes journées parlementaires du groupe les 16 et 17 septembre prochains, à Yako sous le thème: « Le passage à une Ve République répondra-t-il aux aspirations du peuple burkinabè ?« 

Colette DRABO

Articles similaires

PROCES LAURENT GBAGBO-BLE GOUDE : la reprise prévue ce lundi

ActuBurkina

BURKINA : l’ancien ministre de l’Enseignement de base, Mathieu Ouédraogo, est décédé

ActuBurkina

Burkina : Vision Burkina affirme son appartenance à  l’opposition

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR