ActuBurkina
A la une Société

Gouvernance locale : Validation des résultats d’évaluation du système d’intégrité local de 08 communes du Burkina

Le Ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS), en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), organise du 27 au 29 février 2024 à Ouagadougou, un atelier national de restitution des résultats des évaluations du Système d’intégrité local (SIL) de huit (08) communes pilotes du Projet Gouvernance locale et Cohésion sociale (GoLCoS).
L’objectif de la rencontre est de valider et de diffuser les résultats des diagnostics des Systèmes d’intégrité local dans huit (08) Collectivités territoriales pilotes et de tirer les leçons pour une extension de l’outil dans d’autres communes.
Ces évaluations faites sur deux (02) ans et qui ont concerné les communes de Dédougou, Diapangou, Dori, Fada N’Gourma, Gounghin, Ouahigouya, Kaya et Tenkodogo, donnent un résultat de 45,96%.
Le Conseiller technique Allahidi DIALLO, représentant le Ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité a salué cette initiative qui consiste à doter les Collectivités territoriales du Burkina Faso d’un outil d’auto-évaluation dans un domaine aussi sensible et stratégique que sont l’intégrité et la bonne gouvernance dans la gestion des affaires locales. « Nous voulons une gouvernance locale saine, des Collectivités territoriales tenues par des mains propres, au sens propre au comme au figuré », a soutenu le Conseiller technique Allahidi DIALLO.
Pour le Représentant Résident adjoint du PNUD au Burkina Faso, Monsieur Eloi KOUADIO IV, si le Burkina Faso, pays si bien nommé des Hommes intègres, a un produit à valoriser, c’est l’intégrité de ses femmes et de ses hommes, qui délivrent au quotidien des services publics de qualité aux populations. « Le PNUD offre donc à travers cet outil d’auto-évaluation, une innovation d’explorer des solutions de prévention de la petite corruption à partir de la base », a souligné Monsieur KOUADIO IV. Cette initiative de prévention de la corruption par le bas, a-t-il ajouté, fait échos à la volonté politique, exprimée par le Gouvernement de la Transition, qui a placé l’année 2024 comme une année de dynamisation de la lutte contre la corruption à tous les niveaux, et plus particulièrement au niveau de l’Administration publique.
Le Projet Gouvernance locale et Cohésion sociale (GoLCoS) est le fruit d’un partenariat entre le Gouvernement du Burkina Faso, le Gouvernement du Royaume des Pays Bas et le PNUD. Il se fixe pour principal objectif, de contribuer à renforcer la cohésion sociale par une gouvernance inclusive et participative dans les Collectivités territoriales cibles.
DCRP/MATDS

Articles similaires

RIO 2016: top 10 des pays les plus médaillés

ActuBurkina

COTE D’IVOIRE : le Belge Marc Wilmots désigné nouveau sélectionneur des Eléphants

ActuBurkina

HEMORROIDES : une astuce pour vous en débarrasser au plus vite

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR