ActuBurkina
A la une Economie

GESTION DU PATRIMOINE DE L’ETAT : le processus de formulation de référentiels lancé

Le secrétaire général du ministère de l’Economie, des finances et du développement, représentant la ministre déléguée dudit ministère, a procédé au lancement du processus de formulation de référentiels de gestion du patrimoine de l’Etat ce  5 juillet 2016, à Ouagadougou.

Le gouvernement burkinabè opte pour une démarche visant l’amélioration de la gestion du patrimoine de l’Etat. A cet effet, un processus de formulation de référentiels de gestion du patrimoine de l’Etat vient d’être lancé par le secrétaire général du ministère de l’Economie, des finances et du développement, représentant la ministre déléguée dudit ministère, ce 5 juillet 2016 à Ouagadougou.  Ce processus de formulation de référentiels concerne trois domaines à savoir la gestion immobilière de l’Etat, l’équipement de l’Etat, et l’optimisation de la gestion du patrimoine de l’Etat. Ainsi, pour le SG, Dr Seglaro Abel Somé,   cet exercice va inscrire l’action publique dans une vision complète et stratégique pour assoir un modèle de gouvernance efficace, efficient et durable du patrimoine de l’Etat. C’est pourquoi, soutient –il, il est apparu urgent de réaliser les activités en vue de doter  le pays de documents cadres de référence assortis d’orientations pertinentes qui concrétisent à la fois les ambitions du programme présidentiel et du Plan national de développement économique et social (PNDES).

Selon le SG, la gestion du patrimoine de l’Etat mérite une cure profonde. « Un simple constat de la réalité quotidienne révèle de sérieux dysfonctionnements  dans la gestion du patrimoine de l’Etat qui se manifestent sous plusieurs aspects, créant ainsi des insatisfactions çà et là, une démotivation des agents publics mais également des réalités scandaleuses et inacceptables de mauvaise gestion ou de manque de traçabilité, traduisant une absence de culture du respect du bien public », a-t-il signifié. A son avis,  la conduite du processus dans ces trois domaines va introduire une culture commune de gestion des biens publics avec référence aux bonnes pratiques et méthodes de gestion efficace pour l’administration publique.

Pour la directrice générale des affaires immobilières de l’Etat, Ritoumda Léa Zagré, la stratégie optimisation du parc automobile de l’Etat va dégager une vision pour réaliser une rupture avec les pratiques habituelles. Pour ce faire,  un consultant bien avisé sur la question sera recruté pour accompagner les acteurs dans l’élaboration du processus.

Alou DJABOUGA

(Stagiaire)

 

Articles similaires

ATTAQUE D’UN COMMISSARIAT DE POLICE A KINSHASA : un assaillant tué, selon la police

ActuBurkina

Ramadan : La commission d’observation de la lune se réunit ce 12 avril 2021

ActuBurkina

Le Liberia ne compte plus que cinq cas confirmés d’Ebola

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR