ActuBurkina
A la une

GESTION DU FRET AU BURKINA : les chauffeurs plaident pour l’union des transporteurs

Face à la presse mercredi 20 janvier 2021, l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) a réitéré son appel  auprès des plus hautes autorités pour  l’application du décret portant modalités de gestion et de contrôle du fret en provenance et à destination du Burkina.

 Qu’est ce qui coince dans la gestion du fret en provenance et à destination du Burkina ? C’est la question que nombre de Burkinabè se posent au regard des nombreux mouvements d’humeurs danle secteur des transports. L’on se rappelle de cette grève des chauffeurs routiers du Burkina qui avait paralysé toute l’économie malgré que la  gestion du fret  ait été confiée au Conseil burkinabé des chargeurs (CBC). Selon Bourahima Rabo, président de l’UCRB, plusieurs faîtières existent dans le secteur des transports, ce qui crée des difficultés, des interférences dans la gestion du bon de chargement. Les chauffeurs plaident pour une unification des faîtières des transporteurs. Pour les chauffeurs routiers, l’Etat a failli dans sa mission d’unifier les transporteurs à travers une structure faîtière qui pourra représenter dignement le secteur des transports. D’où, ont-ils soutenu, ces sorties hasardeuses de certaines structures de gens communément « coxers » déguisés en faux transporteurs qui veulent déjouer le projet à des fins inavouées. « Ces personnes se sont acheté des services d’intermédiaires moyennant des commissions de 100 000 F à 150 000 F », a indiqué M. Rabo. C’est pourquoi l’UCRB a demandé au gouvernement de travailler à unifier les transporteurs à travers une seule faîtière qui travaillera en  tandem avec le CBC pour une meilleure gestion du fret. L’UCRB parle d’un assainissement du milieu des transports et une amélioration des revenus substantiels des transporteurs ainsi que les conditions de vie et de travail des chauffeurs routiers à travers application de l’arrêté. L’UCRB dit avoir joué sa partition en signant l’arrêté. « Il appartient aux principaux bénéficiaires que sont les transporteurs de regarder dans la même direction pour l’intérêt général », a-t-il appelé. Par ailleurs,  il a sollicité la désignation officielle d’un représentant des transporteurs au niveau des ports afin d’éviter d’éventuels désordres. Aussi, l’union recommande au gouvernement de travailler à unifier les transporteurs à travers une seule et vraie faîtière reconnue, à éviter l’immixtion du politique dans le secteur des transports et à associer les acteurs à toute prise de décision.

Didèdoua Franck ZINGUE

Articles similaires

CANDIDATURE DU PDCI A LA PRESIDENTIELLE IVOIRIENNE : Laisser prévaloir les principes démocratiques

ActuBurkina

Bénin: nouvelle attaque terroriste meurtrière dans le nord-ouest du pays

ActuBurkina

Mali : Le Général Alhaji Gamou, nouveau Gouverneur de Kidal

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR