ActuBurkina
A la une Politique

GABON: le ministre de la Justice a démissionné, la France demande un recomptage des voix

Voilà un nouveau rebondissement  dans la crise que traverse le Gabon. En effet, le  ministre de la Justice et deuxième vice-Premier ministre, Séraphin Moundounga, a démissionné hier  lundi 5 septembre et  demandé  un  « recomptage des voix bureau de vote par bureau de vote et procès-verbal par procès-verbal ». Cette défection de haut niveau, la première  du genre dans l’entourage d’Ali Bongo Ondimba, intervient alors le parquet doit entendre des centaines de personnes arrêtées depuis l’éclatement des troubles.

 Lundi, plusieurs dizaines de personnes se sont regroupées devant le palais de justice de Libreville dans l’espoir d’obtenir des nouvelles d’un proche introuvable depuis le début des violences.

La France, par la voix de son  ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a affiché toute son inquiétude  parce que  « sans nouvelles de plusieurs de ses ressortissants ou binationaux  » vivant dans le pays. Dans la foulée, son Premier ministre, Manuel Valls, a souhaité un recomptage des voix, ce 6 septembre.

Face à l’impasse qui règne dans le pays, l’Union africaine (UA) a annoncé qu’elle  enverrait  une délégation de  haut niveau composée de chefs d’Etat africains, de hauts responsables de la Commission de l’UA et des Nations unies,  dès que les conditions seront établies.

CD

Articles similaires

Insécurité dans le Centre-Nord : entre préoccupations et engagements renouvelés à soutenir les actions de la Transition

ActuBurkina

REFORME CONSTITUTIONNELLE ANNONCEE EN COTE D’IVOIRE : l’UA invite les partis politiques au dialogue

ActuBurkina

NOUVEAU MASSACRE DE BOKO HARAM : Quand Shekau humilie Buhari et Déby

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR