ActuBurkina
A la une Politique

GABON: fin de mission pour les experts de la CPI après deux jours de travail

Les experts de la Cour pénale internationale (CPI) ont clos  jeudi à Libreville leur mission préliminaire sur les violences post-électorales  qu’a connues le Gabon après la réélection contestée du président Ali Bongo Ondimba en septembre 2016. Pendant 48 heures, ils  ont collecté plusieurs données en vue d’un examen préliminaire qui permettra éventuellement d’ouvrir une enquête sur les crimes de guerres et violation des droits de l’homme commis lors de la contestation violente de la réélection du président Bongo.

Ces  48 heures  ont été l’occasion pour les experts de la CPI avec à leur tête Emeric Rogier, chef de la mission,  de rencontrer  des membres du gouvernement, des opposants, la société civile, le procureur de la République et des diplomates en poste au Gabon, des victimes ou parents de victimes décédées, etc.  Les conclusions des travaux de deux jours seront transmises au parquet de la CPI qui décidera ou non de l’ouverture d’une enquête pour « crime contre l’humanité » ou « crime de guerre », à l’issue de laquelle le procureur pourra demander aux juges de délivrer mandats d’arrêts ou citations à comparaître. Une chose est sûre, aucune personne n’a été interpellée  par la mission.

Du côté de chaque camp, l’on se félicite du travail de la mission. A noter que le gouvernement et l’opposant avaient chacun saisi la CPI afin de venir enquêter sur les violences post-électorales qu’a connues le pays.

Articles similaires

ATTAQUE A TOENI ET BANH : une vingtaine de terroristes neutralisés, 3 soldats tués

ActuBurkina

DECES DE JEAN-BAPTISTE NATAMA : il souhaitait « se rendre à l’étranger pour des soins », selon le ministre Alpha Barry

ActuBurkina

CLIMAT : 2018, quatrième année la plus chaude de l’histoire

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR