ActuBurkina
A la une Sport

FOOTBALL : mort de Louis Nicollin, président du club de Montpellier

Depuis 1974, « Loulou » était le visage et surtout la voix du MHSC. Il est mort jeudi, le jour de son 74e anniversaire.

Depuis 1974, « Loulou » était le visage et surtout la voix du Montpellier Hérault. Le légendaire président du club de football, Louis Nicollin, est mort jeudi 29 juin à l’âge de 74 ans.

« C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de notre président », a tweeté le MHSC. Louis Nicollin avait auparavant été admis dans un hôpital de Nîmes après avoir fait un malaise à la sortie d’un restaurant jeudi après-midi.

Louis Nicollin perpétuait une tradition de dirigeant en voie de disparition à la tête d’un club qu’il portait à bout de bras depuis 1974. Président fondateur, unique actionnaire, le patron de l’entreprise Nicollin, spécialisée dans le nettoyage et le ramassage et le retraitement des déchets ménagers et industriels, était un homme populaire au charisme débonnaire, qui incarnait une certaine forme d’anachronisme dans le football tout business.

Parachuté en 1967 à Montpellier pour créer une antenne de l’entreprise familiale, il y construit un empire sportif et professionnel, mêlant les intérêts de l’un et de l’autre. En novembre 1974, dans une ville déserte en sport de haut niveau, il prend en main le club de la Paillade, alors en division d’honneur.

En 1977, à la mort de son père, il prend la direction du groupe Nicollin (300 millions d’euros de chiffre d’affaires et 4 500 salariés aujourd’hui). Cette même année, la mairie de Montpellier bascule pour vingt-quatre ans aux mains du socialiste Georges Frêche, avec lequel il lie une amitié partagée par des intérêts politiques et économiques.

Leur ambition commune conduit Montpellier en première division à partir de 1987 dans une ascension vertigineuse. Victoire en 1990 de la Coupe de France avec Blanc, Cantona, Valderrama…, épopée en 1991 jusqu’en quarts de finale de la Coupe des Coupes : Montpellier connaît une heure de gloire funeste pour ses finances. Depuis, l’équipe avait connu des périodes fastes, comme la remontée en Ligue 1 en 2009 et un titre de champion de France en 2012.

« La simplicité de Louis était sa noblesse »

Connu pour ses sorties médiatiques fracassantes et son goût pour la bonne chère, il a également été l’accompagnateur de l’équipe de France pendant des années en tant que représentant de la Ligue de football professionnel (LFP). Collectionneur invétéré de maillots de football, il n’en avait pas moins de 4 000 dans son fameux mas Saint-Gabriel, en Camargue.

Depuis l’annonce de sa mort, le monde du football lui rend un hommage unanime. Dans un communiqué, Michel Platini a exprimé sa tristesse…

Dans un tweet, André-Pierre Gignac a salué la mémoire de son « président préféré ».

Lemonde.fr  avec AFP

Articles similaires

PRESIDENTIELLE IVOIRIENNE : Guillaume Soro  compte bien  déposer sa candidature

ActuBurkina

MINISTERE EN CHARGE DE L’ACTION HUMANITAIRE : des agents appréhendés pour  « des actes présumés de détournements de vivres et de non-vivres »

ActuBurkina

SEMAINE DES ACTIVITES MINIERES D’AFRIQUE DE L’OUEST: rendez-vous du 22 au 24 septembre prochain

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR