ActuBurkina
A la une Société

FETE DU TRAVAIL : « C’est maintenant plus que jamais qu’il faut valoriser le dialogue social » (Pr Domba Jean-Marc Palm)

« Comme chaque année, les acteurs du monde du travail vont commémorer la journée internationale du travail, le vendredi 01 mai 2020. Cette journée, symbolique à plus d’un titre, nous rappelle le martyr des travailleurs luttant pour plus de justice sociale, au prix de leur vie. C’est l’occasion pour moi de souhaiter à tous et à toutes mes vœux de bonne et heureuse fête du travail.

Cette année, au Burkina Faso, et partout ailleurs dans le monde, la commémoration de cette journée intervient dans un contexte particulièrement difficile, marqué par la pandémie du Covid-19. Notre pays doit aussi faire face au terrorisme qui endeuille encore des familles et un climat social agité qui paralyse souvent le fonctionnement des services publics et des entreprises du privé.

Devant cette situation, le Haut conseil du dialogue social (HCDS) exprime sa solidarité à la population burkinabè, notamment les travailleurs, qui vit des moments sans précédent. Il présente ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées et souhaite prompt rétablissement à toutes les personnes affectées par le coronavirus et les actes terroristes.

Aux acteurs qui sont en première ligne dans ces combats contre la pandémie et le terrorisme, le HCDS leur adresse sa gratitude et ses vifs encouragements. Ses encouragements sont aussi adressés au Président du Faso et à son gouvernement pour tous les efforts déployés pour faire face aux défis de la pandémie et du terrorisme, dans un contexte de fronde sociale. Par ailleurs, le HCDS félicite les organisations syndicales des employeurs et des travailleurs pour avoir pris en compte la pandémie du coronavirus dans le choix de leurs priorités.

Conscient de l’impact négatif de la pandémie du coronavirus sur le monde du travail, des répercussions que cela peut avoir sur la santé publique et des bouleversements socio-économiques, notamment sur le monde du travail, le HCDS exhorte l’ensemble des acteurs (le Gouvernement, les Organisations syndicales des employeurs et des travailleurs) à entretenir un dialogue franc et permanent en vue de trouver des solutions efficaces ; gages d’une prospérité durable des entreprises de notre pays.

Malgré les mesures prises par le Gouvernement, les entreprises dans tous les secteurs d’activités sont durement éprouvées, induisant ainsi des conséquences néfastes sur les relations professionnelles. Par conséquent, le HCDS encourage des concertations entre tous les partenaires sociaux afin de se pencher sur les impacts de cette pandémie et de proposer des alternatives consensuelles pour garantir des relations de travail apaisées.

C’est maintenant plus que jamais qu’il faut valoriser le dialogue social dans la recherche des solutions aux maux qui minent le monde du travail. Seul le dialogue, entre les acteurs du monde du travail, permettra la sauvegarde de certains emplois, la survie des entreprises durement affectées par la pandémie et la garantie de la croissance après le COVID-19.

Cette situation nous appelle à plus de tolérance, de responsabilité et de solidarité pour que nous puissions traverser cette période cruciale, avec le moins de désagréments possibles.

 Bonne fête à tous et à toutes ».

Pr Domba Jean-Marc PALM

Commandeur de l’Ordre National

Le Service d’information du gouvernement

Articles similaires

Assemblée nationale : le projet de loi portant modification de la loi portant création de l’Académie nationale des sciences, adopté

ActuBurkina

Le Burkina et le Vatican signe un accord sur le statut juridique de l’Eglise catholique

ActuBurkina

SITUATION NATIONALE : Le PITJ appelle à la désobéissance civile  

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR