ActuBurkina
A la une Culture

FESPACO 2021 : le réalisateur Somalien, Khadar Ahmed remporte l’étalon d’or de Yennenga

Les lampions de la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) se sont éteint ce 23 octobre au palais des sports de Ouaga 2000. Le réalisateur Somalien, Khadar Ahmed remporte l’étalon d’or de Yennenga, le prestigieux trophée de cette compétition des acteurs du cinéma. C’est le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré qui a présidé la cérémonie de clôture en présence du président de la République du Sénégal, Macky Sall. Le festival s’est tenu du 16 au 23 octobre 2021 à Ouagadougou sous le thème : « cinémas d’Afrique et de la diaspora : nouveaux regards, nouveaux défis »

C’est le réalisateur Somalien Khadar Ahmed qui a remporté l’Etalon d’or de Yennenga, le prestigieux trophée de la 27e édition du FESPACO tenue du 16 au 23 octobre 2021 à Ouagadougou. Son œuvre est intitulée « La femme du fossoyeur ». Il reçoit 10 millions de F CFA, le trophée et le chapeau labelisé de Saponé (made in Burkina Faso). Khader Ahmed a ainsi succédé au réalisateur Rwandais, Joël Karekezy, Etalon d’or du FESPACO 2019. 24 prix ont été décerné au cours de la cérémonie de clôture de la 27 e édition du FESPACO. Pour le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, la présence du président du Sénégal Macky Sall à la clôture de la 27e édition du FESPACO est le signe de l’amitié et de la fraternité qui lient le peuple burkinabè au peuple sénégalais. « Cette 27 édition du FESPACO qui s’est déroulée dans un contexte difficile de crise sécuritaire et sanitaire a rempli toures ses promesses », a indiqué le président du Faso, avant de préciser que tous les acteurs du monde du cinéma présents à Ouagadougou ont montré leur joie d’avoir participé à la grande fête du cinéma africain. « Cela doit réjouir et réconforter les burkinabè quant à la volonté des cinéastes africains de faire en sorte que le cinéma africain trouve sa place dans cinéma mondial », a soutenu Roch Kaboré. Il s’est dit satisfait de la grande participation d’aussi bien des festivaliers que des acteurs du cinéma à cette biennale du cinéma africain.

Le président du Sénégal Macky Sall a traduit sa gratitude au président du Faso qui a permis la tenue de cette 27 e édition du FESPACO dans les conditions difficiles de sécurité et de santé. Pour lui, cela montre la résilience du peuple Burkinabè et les efforts de son gouvernement, à faire en sorte que le FESPACO continue d’éclairer le cinéma africain. Il félicité à la suite du président Roch Kaboré, l’ensemble des les cinéastes, producteurs, acteurs et tous ceux qui gravitent autour du cinéma et de l’audiovisuel. « Nous devons accompagner et financer le cinéma africain » a déclaré Macky Sall.  A l’en croire les Africains doivent prendre une part de plus en plus importante dans les financements du cinéma. Et pour cela, il promit de travailler avec mon homologue Rock Kaboré pour qu’à l’échelle de l’Union africaine des fonds puissent être disponibles pour le développement du cinéma.

Pour l’édition 2021, ce sont au total 1132 films inscrits et 239 sélectionnés. Dans la catégorie long métrage, 17 films de 15 pays ont été retenus. La cérémonie clôture de la 27e édition du FESPACO a été ponctuée d’allocutions, de prestations musicales et chorégraphiques, qui ont tenu en haleine les festivaliers venus de divers horizons. Les pays présents à cette édition sont le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Thad, le Gabon et le Mali.

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

 

Articles similaires

NAFA : la jeunesse du Kadiogo exige « la libération immédiate » de Djibrill Bassolé

ActuBurkina

INDE: une fillette de deux ans tuée à cause d’une dette non remboursée

ActuBurkina

REPRISE DES COURS DANS UN CONTEXTE DE COVID-19 : des syndicats de l’éducation exigent « le rétablissement préalable et sans condition des suspensions des salaires des travailleurs »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR