ActuBurkina
A la une Société

FACEBOOK : en visite au Nigeria, son fondateur promet un « internet abordable » aux Africains

Lagos, la capitale économique du Nigeria, a reçu un hôte de marque le mardi 30 août dernier,  en l’occurrence  le patron de Facebook, Mark Zuckerberg,  qui foulait pour la première fois le sol africain. Objectif : s’enquérir de « l’état de santé » du réseau social en vue d’améliorer son développement.

48 heures, c’est le temps  qu’a duré le séjour du  patron de Facebook, Mark Zuckerberg,  à Lagos au Nigeria. L’objectif de ce voyage éclair était  avant tout pour  explorer la façon de développer la présence du réseau social au Nigeria. Ce pays,  plus grand marché sur le continent avec une plateforme qui compte déjà 18 millions d’utilisateurs sur 84 millions pour l’ensemble de l’Afrique subsaharienne.

Dans le quartier de Yaba, alias la « Silicon Valley » du Nigeria où il s’est rendu, M. Zuckerberg  a échangé  avec des étudiants et professionnels de l’informatique au centre de formation et d’accompagnement des entreprises du secteur, le Hub « Co-Creation » (CcHub) avant d’annoncer  le lancement cette semaine d’un satellite pour améliorer l’accès à internet dans les zones rurales africaines.  Face à une centaine d’entrepreneurs, il a affiché sa volonté de rendre l’internet accessible à tous dans ce géant pays africain, et plus largement à tout le continent.

Construire les infrastructures manquantes, offrir un accès abordable financièrement, et proposer aux novices un programme de connexion gratuite,  sont les priorités du réseau social.

 Au Nigeria, les réseaux sociaux sont largement utilisés pour le commerce. Les petites et les grosses affaires en ligne se font majoritairement sur Facebook ou Instagram, et non sur une page web classique.

AL CAPPUCCINO

Articles similaires

BOUSSOUMA: le nouveau Dima se nomme Donald Karim Ouédraogo

ActuBurkina

Site web Made in Burkina : les produits labellisés et certifiés désormais accessibles en un clic

ActuBurkina

CENTRAFRIQUE : tensions vives à Bangui pour exiger le départ de la MINUSCA

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR