ActuBurkina
A la une Sport

Etalons: les sélectionneurs Oscar BARRO, Brama TRAORE, Brahima TRAORE et Pascal SAWADOGO, 9 mois sans salaire

Ce sont les sélectionneurs de nos équipes nationales a l’exception des Etalons seniors. Ils sont tous de nationalité burkinabè. Leur particularité, tous ont signé un contrat avec la Fédération Burkinabè de Football depuis le 1er septembre 2021. Un contrat en souffrance au ministère des Sports. Les différents locataires du département des Sports qui se sont succédé n’ont pas dégoupiller leur situation. Les compétitions se tiennent. Les sélectionneurs sont à la tâche et executent leur mission. Brama TRAORE etait au tournoi UFOA-B U-20 avec une place de demi finaliste et en prime la médaille de bronze.

Pascal SAWADOGO est le sélectionneur des Étalons dames.
Depuis le 1er septembre il est sur la brèche. Pour la première fois , le Burkina Faso se qualifie pour la CAN féminine. Un exploit qui a fait plaisir à toute la communauté du football. Pourtant Pascal SAWADOGO travaille depuis bientôt neuf mois sans salaire. La FBF et le ministère ne pipent pas mots. Pascal se démène comme il peut dans la préparation de la CAN. Les stages se font difficilement. Les primes des joueuses sont toujours en souffrance. Et pourtant la liste des membres de la délégation pour les phases finales semble être constituée. On peut imaginer le nombre de personnes qui seront du voyage. Ce vendredi l’on apprend qu’une délégation du ministère des sports et de la FBF a déjeunée avec l’équipe nationale féminine.

Brahima TRAORÉ est le sélectionneur des Étalons cadets. Revenu d’une expérience aux Émirats Arabes Unis,  » l’accademicien » est actuellement au Ghana pour le tournoi UFOA-B U-17. Les Étalons comptent deux matchs et deux victoires. Le sélectionner cumule de neuf mois sans salaire.
Oscar BARRO est le sélectionner des Étalon locaux. Comme les autres , cela fait neuf mois que BARRO travaille sans émolument. Pire son passage comme intérimaire chez les A n’a pas connu d’incidence financière.

Ces pères de famille broient du noir mais continuent d’exécuter leur tâche pour le bonheur des burkinabè. Les résultats de ces entraîneurs parlent pour eux pourtant.
On apprend aussi que les autres éléments du staff des Étalons A, a savoir l’analyste vidéo, le préparateur physique n’ont pas encore de contrats signés avec le ministère de tutelle.
A quand la fumée blanche ? Les regards sont toujours tournés vers le ministère de tutelle.

Source: Lassina Sawadogo officiel

Articles similaires

COVID-19 : le CISAG invite les populations à respecter les consignes d’hygiène

ActuBurkina

CAN 2021: La FBF communique sur les « 50 millions » de la discorde

ActuBurkina

Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 25 novembre 2021

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR