ActuBurkina
A la une Santé

EPIDEMIE DE LA DENGUE : tout cas enregistré à Yalgado sera gratuitement pris en charge, selon le ministre Smaïla Ouédraogo

Au lendemain de sa visite  aux malades de la Dengue dans des structures sanitaires de la capitale, le ministre de la Santé, Dr Smaïla Ouédraogo, a animé une conférence de presse ce 8 novembre : objectif : informer la population de l’existence de la  Dengue et sensibiliser celle-ci sur les mesures préventives individuelles et collectives.

 

C’est connu, la Dengue sévit actuellement au pays des Hommes intègres. Selon le ministre de la Santé, à la date du 6 novembre, le service de surveillance épidémiologique a permis de notifier 938 cas probables dont 13 décès à Ouagadougou. A Bobo-Dioulasso, la présence du virus, notamment le stéréotype 2,  a été confirmé.  Par ailleurs, a-t-il poursuivi, des cas suspects ont été notifiés à Dori, Boromo et Kongoussi. Toute  chose qui a fini de convaincre que la maladie est bel et bien là. Face à cette situation, le gouvernement a pris des mesures pour éviter que la propagation  de la maladie. L’une des mesures annoncée est la prise en charge des malades de la Dengue. A en croire le ministre, à compter de ce 8 novembre, tous les cas de dengue qui arriveront à l’hôpital Yalgado Ouédraogo seront gratuitement pris en charge. Tout en continuant la sensibilisation, le ministère entend, entre autres,  réaliser une pulvérisation spatiale et  procéder à la destruction des gites larvaires.

Mais auparavant, le ministre a invité toutes les personnes vivant sur le sol burkinabè à mettre en pratique un certain nombre de conseils à savoir éliminer tous les endroits où l’eau stagne, à éviter de se faire piquer, à se rendre rapidement dans un centre de santé en cas de fièvre brutale, avec des maux de tête intenses et douleurs articulaires et à éviter de prendre des médicaments contre la douleur sans l’avis d’un agent de santé. Interpelé sur le manque de réactifs constaté dans les formations sanitaires, le ministre a confié que cela est dû à leur utilisation abondante qui entraine leur épuisement.

 

CD

Articles similaires

Conduite de la Transition au Burkina Faso : Fin du séjour du Président en exercice de la CEDEAO

ActuBurkina

Newton Ahmed Barry « Il ne me semble pas approprié d’exposer  publiquement les dissensions au sein de l’armée »

ActuBurkina

INSECURITE: Le M/PRSCA exige « le démantèlement des camps de réfugiés »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR