ActuBurkina
A la une Edito Politique

ENQUETE SUR LE BOMBARDEMENT DE BOUAKE: pourquoi maintenant ?

Le 6 novembre 2004, le bombardement de l’aviation ivoirienne sur une position des forces françaises à Bouaké, en Côte d’Ivoire, avait coûté la vie à 9 soldats français et un civil américain. En représailles à ce bombardement, l’armée française avait détruit, en l’espace de quelques heures, toute l’aviation ivoirienne basée à Yamoussoukro et à Abidjan. Plus d’une décennie après, la Justice française sollicite le renvoi de trois anciens ministres de Jacques Chirac, président de la France d’alors, devant la Cour de justice de la République française. Il s’agit de Dominique de Villepin, Michèle Alliot-Marie et Michel Barnier. Ils sont accusés d’avoir entravé l’enquête sur ce bombardement. Ce que certains avisés appellent «du neuf dans l’enquête sur le bombardement de Bouaké en Côte d’Ivoire en 2004 ».

La France n’entend pas donner une suite favorable

Plus d’une décennie après cet incident qui, à l’époque, avait fait couler beaucoup d’encre et de salive, le mystère reste entier. Cela dit, pourquoi ouvrir une enquête maintenant ? Au moment des faits, c’était Jacques Chirac qui était au pouvoir. Après lui, est venu Nicola Sarkozy issu du même parti. Aujourd’hui, ce sont les socialistes qui sont au pouvoir. Les premiers cherchent à revenir aux affaires tandis que les seconds cherchent à s’y maintenir. On le sait, François Hollande a la cote au plus bas des sondages.

Il faut donc trouver les voies et moyens pour redorer son blason en remuant le couteau dans une plaie à peine cicatrisée. Et au-delà de la France, la résurgence de cette affaire de bombardement arrange l’ancien président Laurent Gbagbo et ses avocats qui ont toujours voulu que l’on fasse un procès complet de la crise ivoirienne, c’est-à-dire de 2002 jusqu’en 2011.

Issa SIGUIRE

Articles similaires

PROGRAMME DES PROJECTIONS du Mardi 28 février 2017

ActuBurkina

Ramadan 2024 au Burkina: La commission lune se réunira le dimanche 10 mars prochain

ActuBurkina

Incident mortel à la Base aérienne: une enquête ouverte, selon le procureur militaire

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR