A la une Politique

ELECTIONS 2020 AU BURKINA : la déclaration de Observateurs sans frontières (OSF)

Ceci est une déclaration de Observateurs sans frontières (OSF) sur les élections couplées du 22 novembre 2020 au Burkina Faso.

Ce vendredi 20 novembre 2020 à 23h59’’59’’’ s’est clôturée la campagne électorale présidentielle et législatives dans une ambiance relativement paisible.
En principe, après cette date, toute propagande de quelques natures que ce soient est prohibée, et toutes les affiches entrant dans le cadre de cette campagne devraient être retirées de la place publique.
Observateurs Sans Frontières félicite les candidats, les partis politiques, les regroupements d’indépendants, les militant(e)s, et l’ensemble du peuple burkinabè pour son sens citoyen et républicain lors de ces 21 jours de compétition électorale.
Aussi nos félicitations vont à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), organisme organisateur de ces élections.
Demain 22 novembre 2020 à 6h00mn, le scrutin va s’ouvrir et les électeurs vont librement exprimer leur choix sur le futur Président et les futurs locataires de notre Assemblée Nationale.
Observateurs Sans Frontières éprise de transparence, de paix et de patriotisme déploiera 162 observateurs accrédités sur toute l’étendue du territoire burkinabè.
Notre apport dans cette observation est un sacerdoce sempiternel que nous payons le prix du consentement.
Observateurs Sans Frontières éprise de paix, invite les différents candidats, les partis politiques, les regroupements d’indépendants, leurs différent(e)s militant(e)s, à faire prévaloir l’intérêt supérieur de notre nation.
Observateurs Sans Frontières rappelle à la population d’observer son sens civique, patriotique et sortant massivement pour exprimer son choix de manière libre, consciencieux et responsable dans les urnes.
Jusqu’ici nous avons mis le Burkina Faso au-dessus de nos personnes, de nos différences et de nos intérêts subjectifs continuons dans cette direction en acceptant tous, le verdict des urnes ou en usant des voies de recours de notre république.
Travaillons à protéger et à sauvegarder notre maison commune le BURKINA Faso.
C’est cela aussi la démocratie.

QUE LE MEILLEUR GAGNE.
VIVE OBSERVATEURS SANS FRONTIÈRES.
QUE DIEU BÉNISSE LE BURKINA FASO

OBSERVATEURS SANS FRONTIERES (OSF)

 

 

Articles similaires

COTE D’IVOIRE : trois soldats radiés après des tirs dans deux camps militaires

ActuBurkina

PAGE TRISTE : le père du président du Faso a tiré sa révérence

ActuBurkina

LACHERS DE MOUSTIQUES OGM AU BURKINA: la COPAGEN et le CCAE comptent déposer un recours devant le Tribunal administratif

ActuBurkina

1 commentaire

Robert kiendrebeogo 21 novembre 2020 at 19 h 26 min

Très

Répondre

Laisser un Commentaire