ActuBurkina
A la une Politique

Election présidentielle : Tahirou Barry et Ablassé Ouédraogo exclus du financement public

Après avoir remis son rapport public annuel 2022, le 16 février 2024 au chef de l’Etat, la Cour des comptes était face à la presse ce 29 février pour faire connaitre le contenu dudit rapport à l’opinion. Un chapitre a concerné le contrôle de l’utilisation des subventions de l’Etat pour les campagnes électorales et les activités hors campagne électorale en 2020-2021. Ainsi, il ressort que Tahirou Barry  et Ablassé Ouédraogo sont exclus du financement public à l’élection présidentielle.

Selon le 1er président de la Cour des comptes, Latin Poda, Tahirou Barry a introduit un recours contre la décision prise par la Cour des comptes. « Il estime que la décision prise n’est pas juste donc il a fait un recours et son dossier est en traitement.  Ce qui veut dire que si au bout de l’examen de son recours, il s’avère que la raison pour laquelle il a été exclu et que la subvention ne soit pas accordée, il sera remis dans le lot des personnalités pouvant bénéficier de la subvention », a déclaré Latin Poda tout en ajoutant : « quant à Ablassé Ouédraogo, nous n’avons pas encore de réaction de sa part, on attend ».

D’autres personnalités politiques se verront également exclues bientôt, si l’on en croit les conférenciers.

En plus de leur exclusion, Ablassé Ouédraogo et Tahirou Barry doivent rembourser respectivement chacun 21  353  461 FCFA et 21  538 461 FCFA. La 3e personnalité sur la liste est Kiemdoro Do Pascal Sessouma qui doit rembourser 600 000FCFA. Le total des sommes dues pour les trois personnalités est de 43 491 922 FCFA.

Selon la Cour, tous ceux ayant  été condamnés à rembourser ce qu’ils ont reçu parce que n’ayant  pas pu justifier, sont tenus de les rembourser. Et le parquet général est chargé de suivre l’exécution des décisions de la Cour. « Il va rentrer en contact avec éventuellement le ministère des finances pour voir ce qui peut être fait du recouvrement de ces subventions accordées et qui n’ont pas pu être justifiées », a dit le premier président de la Cour.

actuburkina

crédit photo (archive): Burkina 24

Articles similaires

Ambassade du Burkina Faso en République fédérale d’Allemagne :  S.E. Monsieur Toro Justin OUORO prend fonction à Berlin

ActuBurkina

RECONCILIATION NATIONALE : la CODER demande l’implication du chef de l’Etat

ActuBurkina

EGYPTE : 20 peines de mort confirmées pour des pro-Morsi

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR