ActuBurkina
A la une Société

EGLISE CATHOLIQUE : tous les prêtres désormais autorisés à absoudre l’avortement

Le pape François a diffusé ce lundi une lettre apostolique maintenant la possibilité pour tous les prêtres d’absoudre un avortement, une disposition prévue au départ uniquement pour la durée du Jubilé de la miséricorde qui s’est achevé dimanche.

 

« Pour qu’aucun obstacle ne s’interpose entre la demande de réconciliation et le pardon de Dieu, je concède à tous les prêtres, à partir de maintenant, en vertu de leur ministère, la faculté d’absoudre le péché d’avortement« ,  a écrit le pape dans une lettre apostolique, à l’occasion de la clôture de  l’année 2015-2016, qui marque le cinquantenaire du concile Vatican II par un « Jubilé de la miséricorde ».  Répétant que le pardon de Dieu n’a pas de limite, il appelle tous les prêtres à se montrer généreux en recevant les fidèles en confession. « Ce que j’avais concédé pendant le temps limité du Jubilé est étendu désormais dans le temps« , poursuit-il.  Jusqu’à présent, seuls les évêques et certains prêtres expressément mandatés avaient la possibilité d’absoudre une femme ayant avorté ou une personne l’y ayant aidé. En prenant cette décision, le pape François a tenu à préciser qu’il restait ferme sur  la question de l’avortement, autorisé dans quatre pays seulement sur le continent africain (Tunisie, Mozambique, Afrique du Sud et Cap Vert).   « Je voudrais redire de toutes mes forces que l’avortement est un péché grave, parce qu’il met fin à une vie innocente. Cependant, je peux et je dois affirmer avec la même force qu’il n’existe aucun péché que ne puisse rejoindre et détruire la miséricorde de Dieu quand elle trouve un cœur contrit« , explique-t-il. Toujours par souci de n’exclure personne du pardon divin, le pape prolonge la mission des « missionnaires de la miséricorde », un millier de super-confesseurs présents dans le monde entier et chargés pendant le jubilé de récupérer les brebis que l’Eglise a égarées  avec des messages de condamnation trop forts.

Après avoir marqué cette année sainte par une série de gestes chocs en faveur de toute une procession d’exclus, le pape appelle aussi dans sa lettre à faire preuve d' »imagination » pour trouver de nouveaux moyens de se pencher sur les plus pauvres. A ce titre, le souverain pontife a  instauré une « Journée mondiale des pauvres« , qui aura lieu chaque année un dimanche de mi-novembre, dans la lignée du Jubilé des sans-abris qui a permis de faire venir plusieurs milliers d’exclus le 13 novembre au Vatican. Ladite journée aidera les communautés et chaque baptisé à réfléchir sur la manière dont la pauvreté est au cœur de l’Evangile et sur le fait que, tant (qu’un pauvre) git à la porte, il ne pourra y avoir de justice ni de paix sociale.

 

AL CAPPUCCINO

Articles similaires

Etats-unis : Donald Trump inculpé de tentative de manipulation de la présidentielle 2020 en Géorgie

ActuBurkina

REVOCATION DE 3 AGENTS DU MINEFID : « totalement arbitraire, injuste et notamment politique » (CS/MEF)

ActuBurkina

COTE D’IVOIRE: un incendie ravage le grand marché d’Abobo

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR