ActuBurkina
A la une Politique

Développement du Burkina Faso : Le Premier ministre partage sa vision avec le SPONG

Le chef du Gouvernement burkinabè, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla a reçu ce vendredi 13 janvier 2023, une délégation du Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG) œuvrant pour le développement du Burkina Faso. Les échanges ont porté sur les pistes à identifier par les deux parties, pour une mise en œuvre efficiente des priorités de la Transition. Aussi, le Premier ministre a-t-il partagé avec la délégation, la vision des nouvelles autorités en matière de développement.
Pour Me Kyelem, le développement du Burkina Faso ne peut venir que des Burkinabè eux-mêmes. Et pour ce faire, il faut travailler à changer les mentalités.
Recevoir des orientations précises des nouvelles autorités burkinabè pour mieux cadrer leurs interventions sur le terrain, c’est l’objectif visé par le Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG), dont une délégation a été reçue ce 13 janvier 2023 par le Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla. Le SPONG qui est un regroupement de 259 ONG et associations nationales et internationales œuvrant pour le développement du Burkina, est disposé à accompagner les nouvelles autorités dans leurs missions, à savoir la reconquête du territoire et le développement. C’est ce qu’a laissé entendre Christelle Kalhoulé, la présidente du conseil d’administration de ladite organisation, créée en 1974.
Celle-ci mobilise annuellement environ 100 milliards de FCFA pour le développement du Burkina Faso. Une enveloppe consistante, reconnait le Premier ministre qui a partagé avec la délégation, la vision des nouvelles autorités en matière de développement.
Pour Me Kyelem de Tambéla, cet accompagnement des ONG est certes important, mais il va falloir travailler à changer les mentalités des populations burkinabè. L’assistanat n’a jamais induit un réel développement. Convaincu que les énormes potentialités du pays peuvent conduire à un développement endogène, le Chef de l’Exécutif a invité les ONG et autres associations de développement à travailler à faire comprendre aux populations que leur développement ne peut se réaliser que par elles-mêmes. Ce fut le combat du Président Thomas Sankara qui a eu la vraie vision du développement, selon Me Kyelem de Tambela.
Au SPONG, l’appel des nouvelles autorités est entendu et pour la présidente du Conseil d’administration, c’est la première fois que le SPONG est réellement associé au processus de dialogue pour l’avenir du pays. En témoigne sa participation à l’élaboration de la Charte de la Transition et autres grandes rencontres initiées par les autorités pour la définition des priorités.
DCRP/Primature

Articles similaires

AVIS DE RECRUTEMENT ACE

ActuBurkina

Éliminatoires CAN 2023: le tirage prévu pour ce 19 avril

ActuBurkina

Les Leucorrhées ou pertes blanches : traiter ou non?

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR