ActuBurkina
A la une Politique

Démocratie : un recul constaté dans la moitié des pays du monde, selon un rapport de référence

Un rapport d’Idea International traduit une glaçante réalité : depuis 1975, les démocraties à travers le monde n’ont jamais été aussi mal en point.

Près d’un pays sur deux connaît un déclin démocratique selon un rapport de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (Idea International) concernant la démocratie dans le monde. Ce dernier, publié ce jeudi 2 novembre, qualifie 2023 comme une année de forte récession démocratique. « C’est la sixième année de suite que nous voyons davantage de démocraties en déclin qu’en progrès », relève Michael Runey, coauteur.

Selon le rapport, cette tendance représente la plus longue récession démocratique jamais observée par l’organisation depuis qu’elle a commencé à collecter des données en 1975. Pour réaliser ces rapports et évaluer la situation des démocraties dans le monde, le think tank, qui couvre la plupart des pays du monde, utilise plusieurs indicateurs démocratiques tels que les libertés civiles, l’indépendance judiciaire et la participation politique.

Recul dans les démocraties d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie

Selon le rapport, « les fondements de la démocratie s’affaiblissent dans le monde entier », les problèmes « allant d’élections entachées d’irrégularités à des droits restreints ». Sur 173 pays étudiés, 85 ont affiché de mauvais résultats en fonction d’au moins « un indicateur clé de performance démocratique au cours des cinq dernières années ».

En ce qui concerne la représentation, le rapport pointe un déclin notable, en particulier dans le domaine des élections et du bon fonctionnement des Parlements, mais aussi du principe d’État de droit, dont l’indépendance du système judiciaire des pays.

« Nous constatons également un recul dans les démocraties historiquement performantes d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie », souligne Michael Runey. Cette vague de déclin des systèmes démocratiques à un niveau global peut s’illustrer, entre autres, par les coups d’État sur le continent africain.

Dans la catégorie des droits, les auteurs indiquent que la liberté d’expression et la liberté de réunion ont connu plusieurs baisses, sans qu’elles soient significatives au niveau global. Pour ce qui est de l’État de droit, des améliorations ont été constatées « après de nombreuses années de stagnation des niveaux de corruption », d’après le rapport. « Nous voyons des signes d’espoir dans des pays isolés dans le monde entier » comme en Europe centrale ou sur le continent africain. « Mais dans l’ensemble, le tableau reste très négatif », conclut-il.

Le Point avec l’AFP

Articles similaires

Crise scolaire : le PM appelle particulièrement les élèves « à cesser les violences inacceptables… et à reprendre les cours »

ActuBurkina

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 20 JANVIER 2021

ActuBurkina

SITUATION SOCIO POLITIQUE EN COTE D’IVOIRE: la CEDEAO « vivement préoccupée « 

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR