ActuBurkina
A la une Culture

Culture Africaine : « Deux heures pour nous, deux heures pour Kamita » célèbre le nouvel an 6259, le 19 juillet prochain

A l’occasion du Sankoré VII et de la célébration du nouvel an 6259, la structure deux heures pour nous, deux heures pour Kamita a tenu une conférence de presse le 11 juillet 2022 au Mémoriel Thomas Sankara à Ouagadougou pour annoncer la couleur de cette célébration.   7e édition du genre, le Sankoré VII sera célébré cette année sous le thème « L’État-nation dans l’Afrique traditionnelle : quelles leçons pour les micros États actuels »

Deux heures pour nous, deux heures pour Kamita est un cadre de promotion et de valorisation de la culture africaine. Au cours de la conférence de presse organisée en prélude au démarrage des activités du Sankoré VII prévu du 14 juillet au 18 juillet 2022 dans la cité du cavalier rouge (Koudougou), le Secrétaire général Lianhoué Imhotep Bayala a déclaré que « Le calendrier africain est l’un de ses inventions fantastiques légués à l’humanité par la civilisation antique africaine. Son usage généralisé par les États africains modernes peut être un catalyseur du sentiment national d’appartenance à un même destin historique ».

Au regard de la déliquescence généralisée des États modernes face à l’extrémisme Djihadiste et aux déstabilisations extérieures Imhotep Bayala et ses camarades prônent la création d’État-nation. Ils invitent alors les élites politiques africaines à se tracer des voies particulières. Pour Imhotep Bayala les États africains sont dans l’obligation de se tracer des trajectoires singulières en fonctions de leurs particularités historiques et culturelles.

Plusieurs activités sont prévues au cours cette édition. Il s’agit entre autres des conférences sur des thématiques diversifiées, des ciné débats dans les cités Universitaires de la ville de Koudougou. La cérémonie de clôture se tiendra le 19 juillet prochain date de la célébration du nouvel an africain (l’année 6259). Il a saisi l’occasion pour souhaiter à l’ensemble du peuple burkinabè, et aux peuples africains une bonne fin d’année 6258.

Pour terminer, le secrétaire général des Deux heures pour nous, deux heures pour Kamita au regard de la situation sécuritaire que traverse le pays des hommes intègres a interpelé le régime en place  à faire preuve de réajustement dans les décisions politiques, car pour lui « Le régime du MPSR s’est imposé au peuple burkinabè sur une promesse de reconquête du territoire national. Six mois après son avènement, l’échec de sa gouvernance sécuritaire est patent. Nous invitons la junte militaire à en tirer toutes les conséquences. À réajuster les priorités du gouvernement de transition, ou à se dessaisir si cette mission leur semble hors de portée »

Odilia VEBAMBA (stagiaire)

 

Articles similaires

ELABORATION DU RÉFÉRENTIEL NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT 2021-2025: Les acteurs en conclave à Ouagadougou

ActuBurkina

BURKINA : 13 personnes en moyenne perdent la vie chaque jour sur les routes

ActuBurkina

REGION DU CENTRE: les contrôles de documents de véhicules en circulation, suspendus 

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR