ActuBurkina
A la une religion

Crise sécuritaire au Burkina « Une résilience de l’Église s’impose pour trouver des réponses appropriées aux situations du moment »

Les évêques de la Conférence épiscopale Burkina-Niger (CEBN) ont tenu, du 12 au 18 février à Kaya, leur deuxième Assemblée plénière ordinaire de l’année 2024. Dans ce communiqué de presse de fin des travaux, il ressort qu’en dépit des éclaircies résultant des efforts notoires des FDS et des VDP, une situation d’insécurité persistante au Burine et dont l’impact sur la vie des Églises particulières porte à conséquence de façon très dommageable.

1. Comme ils le font habituellement au mois de février de chaque année, dans l’un de leurs diocèses, les évêques de la Conférence Épiscopale Burkina-Niger (CEBN) ont tenu, du 12 au 18 courant à Kaya, leur deuxième Assemblée Plénière Ordinaire (APO) de l’année 2024.

2. Hébergés dès leur arrivée, le 12 février, au CAM-‘‘La Fraternité’’ de Kaya, les participants ont d’abord vécu ensemble, le lendemain, une matinée de récollection animée par Monsieur l’abbé Armand Marie Désiré SAWADOGO, à partir de l’Exhortation Apostolique du pape François « Laudate Deum » sur la crise climatique. L’ouverture des travaux, intervenue dans l’après-midi, a été ponctuée de trois allocutions :

-  La première fut un mot d’accueil et de bienvenue, dit par Son Excellence Monseigneur Théophile NARÉ, évêque de Kaya, mot dans lequel il a remercié ses pairs pour leur choix de tenir cette Assemblée dans son diocèse malgré les risques réels de l’insécurité prévalant dans la région du Centre-Nord.

-  A suivi l’adresse du Nonce Apostolique, Son Excellence Monseigneur Michael Francis CROTTY : Après avoir exprimé sa reconnaissance pour l’aimable invitation et l’accueil chaleureux dont il a bénéficié, il a, entre autres, décliné aux évêques les prochaines étapes du processus synodal pour lequel chaque Église locale est invitée à une nouvelle consultation sur la base de la question guide « comment être une Église synodale en mission ».

-  Pour clore la série des allocutions, Son Excellence Monseigneur Laurent B. DABIRÉ, Évêque de Dori et Président de la CEBN, a exprimé dans son discours sa profonde gratitude au diocèse de Kaya et à son pasteur, Monseigneur Théophile NARÉ, pour l’accueil chaleureux réservé aux Évêques. Il a aussi remercié le Nonce Apostolique pour ses mots cordiaux et sa proximité aux Evêques et aux diocèses avant de présenter l’ensemble des sujets à aborder par les Évêques et procéder à l’ouverture des travaux.

3. De la vie des diocèses

Le tour d’horizon sur la vie des diocèses fait apparaître, en dépit des éclaircies résultant des efforts notoires des FDS et des VDP, une situation d’insécurité persistante dont l’impact sur la vie de ces Églises particulières porte à conséquence de façon très dommageable. Dans l’ensemble, une trentaine de paroisses, avec leurs structures connexes (presbytères, communautés religieuses, infrastructures de santé ou d’éducation…) demeurent fermées ou inaccessibles. Ce qui a pour corollaire le dépérissement des œuvres socio-économiques par endroit, la précarisation d’agents pastoraux, la paupérisation des populations surtout dans les zones touchées, le phénomène continu des déplacés internes qui occasionne des bouleversements socio-démographiques, dans un climat social délétère. Une résilience de l’Église s’impose donc pour trouver des réponses appropriées aux situations du moment.

4. Des dossiers

Les Évêques ont examiné un certain nombre de dossiers internes et finalisé les nominations dans les Grands Séminaires et d’autres institutions de la Conférence Épiscopale Burkina-Niger.

5. Des rencontres

Au cours de leur Assemblée, les Évêques ont eu des rencontres très cordiales avec un certain nombre de personnes ou groupes dont :

5.1. Les autorités administratives, militaires et paramilitaires régionales ainsi que les leaders coutumiers et religieux avec qui les Évêques ont eu des échanges très cordiaux. À leur nom, Monsieur le Gouverneur du Centre-Nord a exprimé la reconnaissance de l’État et du peuple burkinabè à l’Église catholique pour toutes ses actions dans cette situation difficile que connaît le pays, afin de conserver un minimum de dignité aux personnes vulnérables. Accueillant de tout cœur cette démarche, les Évêques ont promis de toujours prier pour les pays de la sous-Région et contribuer à leur sortie de crise.

5.2. L’Économe Général de la Conférence, Monsieur l’abbé Metba Dieudonné OUEDRAOGO, venu leur présenter le bilan financier de l’exercice financier 2023 et le budget prévisionnel 2024. L’Assemblée, par la voix du Président de la CEBN, a félicité Monsieur l’abbé Metba Dieudonné pour le travail accompli et lui a prodigué ses encouragements pour sa poursuite diligente.

5.3. Une équipe de trois personnes de la Fondation Pontificale Aide à l’Église en Détresse s’est entretenue de façon fructueuse en plénière avec les évêques et en tête à tête avec certains d’entre eux.

6. Des remerciements
Au terme de cette Assemblée Plénière Ordinaire, les Archevêques et Évêques de la Conférence Épiscopale Burkina-Niger expriment leur profonde gratitude au diocèse de Kaya et à son pasteur, son Excellence Monseigneur Théophile NARÉ.

Ils adressent leurs remerciements au curé de la Cathédrale Notre-Dame de Kaya, à l’ensemble des prêtres, des religieuses et des fidèles laïcs pour leur soutien et leurs prières ferventes.

A Monsieur l’abbé Armand Marie Désiré SAWADOGO, qui leur a prêché la récollection avant le début des travaux de l’Assemblée.

Leurs remerciements vont aussi à l’endroit des autorités administratives, politiques civiles et traditionnelles, militaires et paramilitaires dont la visite de courtoisie au début des travaux a été très appréciée.

Ils expriment également leur gratitude aux Forces De l’ordre et de Sécurité pour leur bienveillante et délicate attention durant leur séjour.

Ils remercient spécialement, l’Économe diocésain, responsable du CAM La Fraternité, la Communauté des Sœurs de Sainte Marie de Torfou et l’ensemble du personnel pour la délicate attention dont ils ont été l’objet durant leur séjour.


Les Archevêques et Évêques ont achevé leurs travaux par une messe solennelle d’action de grâce, célébrée le dimanche 18 février 2024 à 8 heures en la cathédrale Notre-Dame de Kaya.

Fait à Kaya, le 18 février 2024

Pour les évêques de la Conférence épiscopale Burkina Niger

Articles similaires

COP21 : 2 ans après, nouveau sommet à Paris pour « entretenir la dynamique »

ActuBurkina

TERRORISME : la Côte d’Ivoire et le Bénin dans le viseur de Al-Qaïda , selon le patron du renseignement français

ActuBurkina

Centenaire des Assemblées de Dieu du Burkina : le président du Faso salue « l’apport des églises AD au bien-être des communautés »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR