ActuBurkina
A la une Politique

CRISE SECURITAIRE AU BURKINA: Andrew Young témoigne la solidarité de son peuple à Bala Sakandé 

Le président de l’Assemblée nationale,  Alassane Bala Sakandé a reçu, le 22 août 2019, en audience l’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Faso,  Andrew Young, puis avec la réalisatrice Apolline Traoré. La question sécuritaire était au menu des échanges entre le diplomate américain et le président de l’Hémicycle.

C’est sous une pluie battante que l’ambassadeur des Etats-Unis,  Andrew Young, a été reçu en audience le 22 août par le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé. Suite à la récente attaque terroriste à Koutougou, le diplomate américain a profité pour présenter ses condoléances au peuple tout entier, et rendu un hommage à toutes  les Forces de défense et de sécurité. Pour lui, celles tombées sont restées debout  à tout moment contre les menaces qui touchent le pays. « Tous ceux qui sont tombés sur les champs de batailles ont posé leur pierre à l’édification d’un pays qui se veut fort et debout », a-t-il déclaré. Il a réitéré  la solidarité du peuple américain au peuple burkinabè et indiqué  chaque citoyen doit s’engager dans la construction de la nation. A ce titre, il a réaffirmé que   son  pays est disposé à apporter son  aide au Burkina Faso. « Nous agissons à chaque moment avec les Burkinabè », a-t-il précisé ajoutant que dans le domaine sécuritaire, il y a eu une augmentation de l’aide bilatérale.

La réalisatrice burkinabè, Apolline Traoré, lauréate du prix spécial de l’Assemblée nationale au FESPACO 2019 avec son film « DESRANCES » a été également été reçue par le chef du Parlement. A l’issue des échanges, elle a dit  être  venue tout d’abord remercier de l’Assemblée nationale, par le biais de son président,  pour avoir primé son film mais également l’informer et l’inviter à prendre part à la  grande première  dudit film qui sera projeté dans les salles de ciné  à compter du 7 septembre. L’avenir du cinéma africain,  notamment celui  burkinabé n’a pas été omis au cours des échanges. « On a parlé de l’avenir du cinéma  burkinabé, du cinéma africain, de notre combat  pour mieux représenter notre cinéma  dans les autres continents », a-t-elle confié.

Audrey Yasmine Bello

(Stagiaire)

Articles similaires

LUTTE CONTRE LE TERRORISME AU SAHEL : la Chancelière allemande, Angela Merckel, attendue au Niger

ActuBurkina

LIBYE : 151 migrants ivoiriens rapatriés en Côte d’Ivoire

ActuBurkina

 Lutte contre la pollution plastique: l’ONU adopte le principe d’un traité

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR