ActuBurkina
A la une Santé

Covid-19 : la maladie a déjà tué plus de 5 millions de personnes dans le monde

Le nombre de morts dus au nouveau coronavirus a franchi lundi la barre des 5 millions, moins de deux ans après son apparition à Wuhan, en Chine.

Les décès et les ravages causés par la maladie COVID-19 ont frappé aussi bien les pays pauvres que les nations riches.

Les États-Unis, l’Union européenne, la Grande-Bretagne et le Brésil qui ensemble représentent un huitième de la population mondiale, totalisent près de la moitié de tous les décès signalés…

Le nombre de morts à l’échelle mondiale est l’équivalent de la population totale du Gabon, de Sao Tomé-et-Principe, de la Guinée équatoriale et du Cap-Vert réunis. Il rivalise avec le nombre de personnes tuées dans les combats entre pays depuis 1950, selon les estimations de l’Institut de recherche sur la paix d’Oslo.

Dans le monde, la maladie COVID-19 est désormais la troisième cause de décès, après les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

Pire, ce chiffre est probablement une estimation à la baisse, vu que bon nombre de morts liés au coronavirus ne sont pas signalés ou reconnus comme tels.

« Ce qui est unique dans cette pandémie, c’est qu’elle a frappé le plus durement les pays à revenus élevés », a déclaré Dr Wafaa El-Sadr, directeur de l’ICAP, un centre de santé mondiale de l’université Columbia. « C’est l’ironie du COVID-19 ».

Les pays riches, où l’espérance de vie est plus longue, comptent une plus grande proportion de personnes âgées, de survivants du cancer et de résidents de maisons de retraite, qui sont tous particulièrement vulnérables à la maladie COVID-19, explique Dr El-Sadr.

A l’inverse, les pays pauvres ont généralement une plus grande proportion d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes, qui sont moins susceptibles de tomber gravement malades à cause du coronavirus.

L’Afrique reste la région la moins vaccinée au monde : seulement 5 % de sa population, estimée à 1,3 milliard de personnes, est entièrement vaccinée.

Voaafrique

Articles similaires

SCANDALE DE NKANDLA: Jacob Zuma a 45 jours pour rembourser 500.000 USD

ActuBurkina

NAMOUNOU A L’EST : une station-service et le marché attaqués

ActuBurkina

ETATS-UNIS : Donald Trump menace la CPI de sanctions économiques

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR