ActuBurkina
A la une Société

COUP D’ETAT MANQUE DU 16 SEPTEMBRE : la CCVC pour l’établissement de la justice

La conférence de presse animée par la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) ce 13 octobre à Ouagadougou avait pour but de se pencher sur les évolutions relatives au coup d’Etat perpétré par le général Gilbert Diendéré et ses acolytes. Par ailleurs, la question des élections et celle relative à la justice n’ont pas été occultées.

Les membres de la CCVC exigent la manifestation de la vérité et l’établissement de la justice pour les martyrs du putsch du 16 septembre dernier, pour ceux de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 ainsi que pour tous les crimes économiques et de sang. Ils l’ont affirmé au cours de leur conférence de presse du 13 octobre. A en croire le 1er vice-président de la CCVC, Chrysogone Zougmoré, la manifestation de la vérité et l’établissement de la justice doivent être les priorités du moment et non les élections. « La priorité, ce ne sont pas les élections, c’est la vérité et la justice », a-t-il laissé entendre. Aussi a-t-il invité les autorités de la transition à ouvrir tous les dossiers de crimes économiques et de sang passés et présents et à juger les différents coupables, quels que soient les concernés. Outre cela, la CCVC a exhorté la population à rester mobilisée car la lutte est loin d’être terminée.
C D

Articles similaires

CAMPAGNE AGROPASTORALE 2015-2016: la production céréalière en hausse

ActuBurkina

NOUVELLLES VIOLENCES EN RCA: comment vaincre le démon de la haine ?

ActuBurkina

Burkina Faso : 4 nouveaux ministres font leur entrée au gouvernement

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR