ActuBurkina
A la une Société

COTE D’IVOIRE : trois soldats radiés après des tirs dans deux camps militaires

Trois soldats ont été radiés de l’armée ivoirienne au lendemain de troubles dans deux camps militaires à Abidjan et Korhogo (nord), où trois militaires ont été tués, a annoncé le chef d‘état major général des armées dimanche.

Suite aux événements survenus dans la nuit du 14 au 15 juillet, dans la commune d’Abobo (quartier populaire d’Abidjan) et dans la ville de Korhogo, les militaires dont les noms suivent sont radiés des effectifs des forces armées de Côte d’Ivoire à compter de ce jour 15 juillet 2017”, a déclaré le général Sékou Touré dans un communiqué.

Ce sont caporal Fanny Hamidou, caporal Konaté Yanoua, caporal Traoré Abdoulaye”, poursuit le texte.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des soldats “ont cru devoir exprimer des récriminations en se servant de leurs armes dans la commune d’Abobo et dans la ville de Korhogo”, avait annoncé le général Touré dans un communiqué samedi.

Les Forces de défense et de sécurité sont immédiatement intervenues pour mettre fin à ces agissements”, poursuivait le texte, précisant qu’il y a eu “trois morts, trois blessés et trois interpellés” à Korhogo, ainsi que trois personnes interpellées à Abobo.

Les auteurs de tels agissements seront purement et simplement radiés des effectifs et mis à la disposition de la justice”, avait déclaré le général Touré.

Selon une source proche de l’armée ivoirienne, les tirs de la nuit auraient été le fait de militaires mécontents.

Le calme était revenu dans les deux villes samedi matin…

AFP

Articles similaires

MAOULOUD 2016: la célébration aura lieu dans la nuit du 12 au 13 décembre prochain

ActuBurkina

ROCH MARC KABORE à propos des attaques : « toutes les dispositions sont prises pour pouvoir faire face »

ActuBurkina

Dialogue social pour une Transition réussie : Albert Ouédraogo sollicite l’accompagnement des syndicats

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR